En mode séduction et recrutement

En mode séduction et recrutement
Éric Ferron, président de l'Association du hockey mineur de Louiseville. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Association du hockey mineur de Louiseville

HOCKEY. L’Association du hockey mineur de Louiseville (AHML) doit user de nouvelles stratégies pour rejoindre sa clientèle et recruter de nouveaux joueurs afin d’assurer une relève et la pérennité de l’organisation.

Éric Ferron a pris les commandes de l’AHML il y a un an. Aussitôt arrivé à la tête, le nouveau président a amorcé une importante réflexion et a mis en place différents moyens dans le but d’augmenter le nombre d’inscriptions qui était en chute libre en raison des coûts devenus trop dispendieux à la suite de la majoration du tarif de location des heures de glace imposé par la Ville de Louiseville.

Ce changement affectait principalement les jeunes demeurant à l’extérieur de Louiseville, qui représentent à eux seuls plus de 60% des utilisateurs de l’aréna.

Au cours des dernières années, la direction du hockey mineur avait d’ailleurs manifesté des craintes et des inquiétudes envers l’avenir de ce sport à Louiseville puisqu’elle observait déjà une diminution des inscriptions.

Aujourd’hui, la situation tend à changer et c’est probablement le fruit des efforts déployés ces derniers mois par le nouveau conseil d’administration de l’Association du hockey mineur de Louiseville, qui estime avoir réussi à réduire le fardeau fiscal des familles pour qui les enfants désirent pratiquer ce sport en se dotant de tarifs comparables aux autres villes de même taille.

En effet, l’AHML a pris la décision d’offrir une aide financière de 75$ aux joueurs non-résidents et de réduire l’inscription de 50$ pour tous ceux qui feront parvenir leur inscription pour la prochaine saison d’ici  le 30 juin.

De plus, tous les joueurs de la catégorie mahg voient leur coût d’inscription être réduit de moitié, soit 75$ pour les résidents et 125$ pour les non-résidents. «Ce sont trois principaux incitatifs qu’on a décidé de mettre en place l’an dernier et qui sont de retour cette année. À la base, un non-résident pour les catégories novice à junior peut bénéficier d’un rabais de 125$ offert par notre organisation. Ensuite, plusieurs municipalités donnent un coup de pouce financier à leurs jeunes pour pratiquer le hockey à Louiseville», indique Éric Ferron, président de l’AHML.

Sans rabais comptabilisé, le tarif d’inscription pour les non-Louisevillois est de 615$ alors que celui des Louisevillois est de 230$. Si l’on ajoute les contributions financières disponibles pour ces joueurs, en tenant compte de l’aide financière des municipalités (en moyenne de 100$), un non-résident peut pratiquer son sport favori pour moins de 400$ et dans certains cas, moins de 300$.

M. Ferron croit qu’avec ces incitatifs, le hockey devient beaucoup plus abordable à Louiseville. «C’est un bel exemple de notre implication et de celle du milieu pour favoriser l’équité et la pratique de ce sport. Les municipalités ont compris le message et elles ont embarqué pour la majorité. En tenant compte de l’aide offerte aux gens, ce n’est plus un sport qui est si dispendieux. C’est un sport qui est maintenant accessible.»

L’AHML précise qu’elle n’a pas eu à retrancher des sommes de son budget pour offrir ces rabais aux joueurs. «Ce sont nos sources de revenus qui nous permettent  d’accorder ça. Nous avons redoublé d’efforts pour trouver de nouveaux commanditaires. Ces gens, souvent des entrepreneurs, sont des parents d’enfants qui jouent au hockey. Ce sont des personnes sensibles à la cause et qu’on parvient à convaincre de nous appuyer. Notre tournoi provincial atome, le festival mahg et différentes activités de financement nous aident aussi grandement», mentionne Éric Ferron.

Défi de recrutement

Comme dans tous les sports, le défi de recrutement demeurera toujours un enjeu majeur pour l’organisation louisevilloise. Toutefois, elle note déjà des améliorations depuis l’ajout de ces nouvelles mesures de séduction, elle qui a enregistré 150 inscriptions et formé huit équipes l’an dernier.

«Au niveau mahg, qui constitue notre banque de relève pour les autres catégories à plus long terme, nous avions en moyenne huit inscriptions par année pendant deux années consécutives dernièrement. La saison passée, nous avons augmenté à 24 inscriptions. C’est signe que nos actions donnent des résultats. On doit continuer en ce sens», souligne M. Ferron, pour qui la priorité est d’abord et avant tout le plaisir dans le sport.

«Les gens trouvaient que l’écart était beaucoup trop élevé entre le non-résident et le résident. On a concentré nos énergies à réduire cet écart pour nous permettre d’avoir plus de joueurs, de former plus d’équipes et d’enlever cette barrière financière. En bas de sept équipes, une organisation ne peut pas fonctionner», confie-t-il.

Communication et inscription

Par ailleurs, l’Association du hockey mineur de Louiseville a un tout nouveau site web (http://www.ahmlouiseville.com) beaucoup plus moderne et épuré, avec de nouvelles fonctionnalités. Elle assure aussi une plus grande présence sur les réseaux sociaux, notamment sur sa page Facebook.

«C’est un mandat que je me suis donné d’avoir une organisation encore plus présente et plus active sur le web. On se doit d’être à jour, rapide et d’avoir les outils nécessaires pour rejoindre le plus de gens possible. Ça nous permet aussi d’offrir une meilleure visibilité à nos commanditaires et les inscriptions se font maintenant toutes en ligne», termine M. Ferron.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des