Du hockey sur glace été comme hiver à l’Escale

Du hockey sur glace été comme hiver à l’Escale
Alex Baril, Étienne Gélinas, Léa Baril, Mathis Trahan et Laurent Latreille, élèves de troisième secondaire (Photo : courtoisie)

LOUISEVILLE. Lorsqu’il est question d’investir dans la réussite de ses élèves et le développement de ses athlètes, l’école secondaire l’Escale répond habituellement présente. Elle l’a encore une fois démontré lors des derniers jours avec l’inauguration d’une nouvelle infrastructure sportive qui fera l’envie de bien d’autres établissements scolaires.

L’Escale profite de la reprise des activités sportives parascolaires pour offrir à ses élèves l’accès à une toute nouvelle patinoire intérieure avec glace synthétique.

Cette surface d’environ 18 pieds par 27 pieds, acquise en décembre dernier d’une autre école, a été installée dans un local du secteur des sports. Munie de bandes et d’un filet protecteur, cette patinoire permettra aux jeunes athlètes de prendre part à des ateliers de perfectionnement en hockey, d’endurance, d’agilité et de coordination. «Avec cette acquisition, l’école souhaite mettre de l’avant les saines habitudes de vie, la diversification des activités sportives offertes aux élèves lors des cours d’éducation physique et favoriser la persévérance scolaire», mentionne Chloé Frigon, kinésiologue et porte-parole de l’école.

Bien que cet équipement soit particulièrement utile aux athlètes qui pratiquent le hockey, l’école secondaire assure que tous les élèves pourront en profiter dans le respect des règles sanitaires imposées par la santé publique.

«Il est prévu d’utiliser la glace synthétique dans le cadre des activités parascolaires, de même que le midi. L’objectif visé est de maximiser le temps d’encadrement des élèves dans un milieu sécuritaire, stimulant et où ils pourront dépenser leur énergie et mieux gérer leur stress. On n’aurait pas pu faire ça sur une glace extérieure à cause de la surveillance que ça demande», souligne Mme Frigon.

L’école secondaire l’Escale remarque déjà un certain engouement pour cette nouvelle infrastructure. Plusieurs élèves l’utilisent chaque jour pour développer leurs habiletés en patins à glace ou en souliers de sports. «Pour l’instant, ce sont plus des joueurs de hockey qui sont intéressés par cette surface-là. C’est tout nouveau et c’est une belle fierté d’avoir ça chez nous. On se démarque encore une fois parce que les écoles qui en ont une sont quand même rares. Ça pique vraiment la curiosité de certaines personnes», confie Chloé Frigon.

Peu d’entretien, facile à utiliser

Même si elles ne remplaceront jamais les glaces conventionnelles des arénas de quartier, les patinoires synthétiques possèdent quelques avantages par rapport aux surfaces réfrigérées, notamment le coût de fonctionnement et le faible entretien. La glace synthétique est faite de panneaux composés de polyéthylène à haute densité. «Une fois que l’installation a été faite, il faut simplement bien préparer la surface et la nettoyer fréquemment. On s’est assuré que tout soit sécuritaire pour les élèves», précise Mme Frigon.

L’école secondaire de Louiseville a eu l’aide du Fonds d’aide de l’Escale, de l’Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie et de la Fondation École Yamachiche St-Léon pour faire cet achat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires