Dans le peloton de tête

Dans le peloton de tête
Le Bellemare de Louiseville amorce la nouvelle année en bonne position. (Photo : Photo Jean-Christophe Noël)

Bellemare de Louiseville

HOCKEY. Le Bellemare de Louiseville a franchi la première moitié de la saison au deuxième rang du classement général de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ) et se place en bonne position en vue des séries éliminatoires.

Les hommes de Dean Lygitsakos ont récemment dit au revoir à l’année 2019 avec une fiche satisfaisante de 10 victoires, deux défaites, une défaite en prolongation et deux défaites en tirs de barrage, à un seul point du premier rang occupé par les Loups de La Tuque.

L’ajout de profondeur, d’éléments clés à l’attaque et d’un peu plus de vitesse explique le succès que connait le Bellemare depuis le début de la saison. «On a passé très près l’an dernier de remporter une troisième coupe consécutive. On avait ciblé après cet échec ce qu’il nous manquait pour aller jusqu’au bout. Le repêchage et quelques transactions nous ont justement permis d’aller chercher des joueurs qui ont de la vitesse, du talent et du caractère. Les autres sont arrivés au camp avec une meilleure forme physique. Actuellement, nous sommes dans une position très enviable et je suis très satisfait de ça. On a perdu quelques points récemment lors de matchs serrés, mais je suis assez confiant qu’on va terminer la saison sur une bonne note», commente Dean Lygitsakos, entraîneur-chef et directeur général du Bellemare.

L’équipe louisevilloise peut également se vanter d’être au premier rang des formations ayant alloué le moins de buts dans la présente campagne. Jusqu’à maintenant, le Bellemare n’a concédé que 37 buts à l’adversaire. Les Sportifs de Joliette sont deuxième à ce chapitre, eux qui montrent un cumulatif de 54 buts accordés. «Nous sommes une équipe qui mise notamment sur son jeu collectif défensif. Ce n’est pas juste le résultat du travail de nos défenseurs et de nos gardiens qui comptent, mais plus la façon qu’on gère la rondelle sur la glace. C’est extrêmement satisfaisant de voir que malgré des changements et des ajouts à l’alignement, chaque joueur joue son rôle et tout le monde travaille dans la même direction», rapporte M. Lygitsakos.

À la date limite des transactions, le Bellemare est d’ailleurs l’une des rares formations à ne pas avoir bougé. «On est relativement en santé présentement. On a perdu un gros morceau pour le reste de l’année en Mathieu Laverdure. Par contre, je suis satisfait de l’équipe que j’ai sous la main. J’ai des joueurs pour tous les rôles. Nous sommes bien en selle. On n’avait pas besoin d’effectuer de gros changements. On a déjà des éléments qui peuvent nous donner un bon coup de main lorsque c’est nécessaire. En ce moment, je crois qu’on a sur notre liste tous les ingrédients pour se rendre jusqu’au bout et remporter la coupe», estime l’entraîneur.

Fin de saison

D’ici la fin du calendrier régulier, le Bellemare de Louiseville tentera de mettre les points en banque afin de s’offrir l’avantage de la patinoire lors des séries éliminatoires. Malgré la parité qu’on connait dans la LHSAAAQ, Dean Lygitsakos est d’avis que cet objectif est atteignable. «On aura des adversaires de taille d’ici la fin de la saison. Dans cette ligue-là, on a toujours eu l’impression qu’on était une cible pour les autres équipes, car ils savent qu’on a l’équipe pour gagner. C’est une motivation pour eux et c’est flatteur pour nous. Le niveau de difficulté est plus élevé, car on veut bien faire et on sait ce qu’on est capable de faire. Présentement, l’atmosphère dans le vestiaire et sur la glace est très intéressante. Les gars sont motivés. Ils ont faim et c’est contagieux», souligne-t-il.

«Un faux pas et tu peux finir cinquième. Avec une bonne séquence, on pourrait finir premier. Ce n’est pas un objectif absolu de finir premier, mais si on parvient à terminer la saison à cette position, c’est quelque chose dont on serait très fier.»

Baisse d’achalandage

Enfin, l’organisation du Bellemare de Louiseville ne cache pas sa déception en ce qui a trait à l’assistance lors des parties locales. «Notre assistance est en baisse. C’est inquiétant. J’ai l’impression que nos partisans attendent les séries pour se manifester. Je trouve ça difficile à accepter avec les années de succès qu’on connait et les efforts qu’on met là-dedans. Les partisans ne sont pas au rendez-vous. Cependant, on a vu une belle foule lors de notre duel contre le Cap tout juste après Noël. J’espère que c’est le début d’une nouvelle tendance. Pour faire du hockey à Louiseville, on a besoin d’un meilleur appui. Les partenaires commerciaux font de beaux efforts pour nous appuyer, mais les partisans doivent aussi faire leur part et nous encourager. De notre côté, on va continuer d’offrir un produit dont les gens seront fiers», confie Dean Lygitsakos. Ce dernier n’était toutefois pas en mesure de dévoiler la moyenne des assistances cette saison à Louiseville.

Il ne reste plus que trois parties locales d’ici la fin de la saison régulière. Le Bellemare reçoit la visite du Métal Perreault de Donnacona ce vendredi soir à 20h30. Les deux dernières parties locales seront disputées le 24 janvier contre Joliette et le 31 janvier à nouveau contre Donnacona.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des