À vos marques, prêts, partez!

À vos marques, prêts, partez!
Marcel Jobin, athlète et résident de Saint-Boniface. (Photo : Stéphane Lévesque)

DÉFI. La 25e édition du Demi-marathon Marcel Jobin a lieu ce samedi à Saint-Boniface. Pas moins de 250 personnes prendront part au départ des différentes épreuves, dont Marcel Jobin lui-même qui se remet d’une importante blessure à un genou.

« À cause de la COVID, nous sommes limités à 250 personnes. Nous avons atteint le maximum permis. Je suis très satisfait de la réponse des gens. Il y a encore certaines personnes qui voudraient s’inscrire, mais on ne peut plus en prendre d’autres », indique M. Jobin.

L’an dernier, cet événement a été l’un des rares au Québec à pouvoir se tenir en raison de la crise sanitaire avec un total de 165 athlètes. Pour limiter les inscriptions et respecter les règles de la santé publique, l’épreuve du 10 kilomètres avait été retirée.

Cette fois, la 25e édition comportera les épreuves du 1 km course, 5 km course, 5 km marche rapide et marche athlétique (olympique), 10 km course et 21,1 km course.

L’ex-olympien participera à sa première compétition depuis qu’il a subi une blessure au genou droit en mai dernier. Le départ sera donné sur l’avenue Industrielle près de l’entreprise Portes Milette.

Rappelons que le Demi-marathon Marcel Jobin est sanctionné par la Fédération québécoise d’athlétisme. Le passeport vaccinal et une carte d’identité avec photo seront exigés à tous les participants.

L’athlète de Saint-Boniface confirme que l’événement en sera à sa dernière édition faute de relève. « Ça fait assez longtemps. C’est beaucoup d’organisation et surtout depuis les dernières années avec la COVID.  Ça devient plus compliqué. C’est ma femme et Michel Parent qui dirigent pas mal ça. Ils sont rendus au bout. Ce sera la dernière année, à moins qu’un organisme local à la recherche de financement ou d’autres personnes soient intéressés à continuer et à prendre le relais », signale-t-il.

« J’aurais aimé que ça continue même si c’est d’autres personnes qui sont en charge. On aurait pu donner un coup de main pour les aider. Malheureusement, on n’a pas eu aucun appel et aucune demande pour reprendre l’organisation. C’est dommage parce que ça motivait les gens et ils s’entraînaient pour ça. Pour certains d’entre eux, ça prend une épreuve ou un défi pour les pousser à s’entraîner. Mon demi-marathon était une source de motivation pour plusieurs participants », reconnait-il.

De retour à l’entraînement

Marcel Jobin poursuit d’ailleurs son entraînement en vue des World Masters Athletics. Cet événement extérieur, initialement prévu cet été, a été reporté en juillet 2022 en Finlande. « Je m’entraîne pas mal. Ça va très bien. J’ai commencé un mois après ma blessure avec 500 mètres. J’utilisais ma marchette et j’avais une attelle au genou. J’ai monté à deux kilomètres et je suis rendu à faire huit kilomètres. Ma moyenne est de 30 kilomètres par semaine présentement. Avant mon accident, je faisais 70 kilomètres », raconte-t-il.

L’homme de 79 ans fera le saut dans une nouvelle catégorie l’an prochain, soit celle des 80-84 ans. Il sera alors dans les plus jeunes de sa catégorie. « J’ai bien l’intention de monter sur le podium encore une fois. Je m’entraîne pour ça. C’est mon objectif et je sais que je suis capable », conclut Marcel Jobin.

Lors de sa dernière participation à l’édition intérieure des World Masters Athletics en Pologne en 2019, l’athlète avait récolté la médaille d’or au 3 km et terminé 4e au 10 km.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires