Les meneurs s’effondrent en troisième ronde de l’Omnium des États-Unis

La Presse Canadienne
Les meneurs s’effondrent en troisième ronde de l’Omnium des États-Unis

BROOKLINE, Mass. — Will Zalatoris et Matt Fitzpatrick ont évité le carnage qui a fait mal aux meilleurs golfeurs lors de l’Omnium des États-Unis, samedi.

Zalatoris, qui s’est incliné en prolongation lors du Championnat de la PGA, le mois dernier, n’a commis qu’un seul boguey et il a remis une carte de 67 (moins-3).

«On dirait que j’ai joué 61, a mentionné Zalatoris. Chaque fois que j’ai commis une erreur, j’ai été capable de m’en sortir et réussir quelque chose de miraculeux.»

Fitzpatrick a été tout aussi efficace et il a inscrit trois oiselets à ses cinq derniers trous pour signer une carte de 68 sur le parcours du club de golf de Brookline. Il fera partie du groupe final à un tournoi majeur pour une deuxième fois consécutive.

Ce qui est le plus frappant, c’est qu’ils n’ont commis aucun double boguey.

C’est d’ailleurs ce qui a fait glisser le champion en titre du tournoi, Jon Rahm, hors du premier rang au 18e trou. L’Espagnol a notamment effectué trois coups dans deux fosses de sable pour finalement jouer 71.

Rahm n’était pas en colère concernant le dernier trou. Il préfère regarder de l’avant plutôt que de jeter un oeil derrière.

«Il reste 18 trous et je ne suis qu’à un coup des meneurs, a-t-il indiqué. C’est la chose la plus importante.» 

Zalatoris et Fitzpatrick montrent un pointage cumulatif de moins-4, soit le même qu’après 54 trous lors de la dernière représentation de ce tournoi à Brookline, en 1988.

Ce n’est pas comme si Rahm détenait la tête de plein droit. La journée de samedi fut si folle que Rahm est un des huit golfeurs à avoir eu ou à avoir partagé l’avance à un certain moment. Trois d’entre eux n’ont même pas conclu la troisième ronde dans le top-10, dont Collin Morikawa. 

Morikawa, qui partageait le premier rang avec Joel Dahmen après 36 trous, a commis un double boguey aux septième et 13 fanions. Il s’est contenté d’une ronde de 77.

Scottie Scheffler, le plus récent champion du Tournoi des Maîtres, ne s’en est pas sauvé. Le meilleur golfeur au monde semblait vouloir se distancer lorsqu’il a réussi un aigle au huitième trou.

Scheffler se retrouvait à moins-6 lorsqu’il a connu des ennuis. Il a commis un double boguey au 11e trou et il a suivi avec trois bogueys de suite pour dégringoler au classement. Sa ronde de 71 l’a placé à égalité en quatrième place avec le Canadien Adam Hadwin (70) et Keegan Bradley (69), à deux coups du sommet.

Sept des 12 meilleurs joueurs avant la ronde de samedi ont commis au moins un double boguey.

Rory McIlroy ne fait pas partie de cette liste. Dans son cas, il s’est éteint à petit feu et il n’a réussi qu’un seul oiselet lors de sa ronde de 73. Il pointe à égalité en septième position, avec un pointage cumulatif de moins-1.

L’Omnium des États-Unis est loin d’être terminé.

«Ce fut une des journées les plus difficiles que j’ai eues sur un terrain de golf depuis longtemps, a analysé McIlroy. Je devais simplement continuer à me battre et je l’ai fait sur le deuxième neuf. J’ai été à égalité avec la normale sur le deuxième neuf et ça m’a gardé dans la course.»

Il y avait 23 joueurs sous la normale après 36 trous, mais il n’en reste maintenant que neuf avec une ronde à disputer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires