Les Maple Leafs ne changent pas une formule perdante après un autre échec en séries

Joshua Clipperton, La Presse Canadienne
Les Maple Leafs ne changent pas une formule perdante après un autre échec en séries

TORONTO — Brendan Shanahan a réglé l’épineuse question sur ses hommes de confiance d’emblée.

Au lendemain d’un énième échec en séries, le président des Maple Leafs de Toronto a dit aux journalistes à la traditionnelle conférence annuelle d’après-saison — encore une fois bien plus tôt que tous les membres de l’organisation l’auraient souhaité — que le directeur général Kyle Dubas et l’entraîneur-chef Sheldon Keefe conserveront leur emploi.

«Extrêmement désappointé, a d’abord déclaré Shanahan mardi. Nous n’allons pas trouver d’excuses.»

Cela dit, nous n’allons pas faire de changements simplement dans le but de dire qu’on a fait des changements.»

La barre était basse.

Les Maple Leafs avaient les champions des deux dernières éditions de la Coupe Stanley dans les cordes avec deux occasions pour obtenir leur laissez-passer pour le deuxième tour. Contrairement à en mai dernier après l’hécatombe aux dépens du Canadien de Montréal ou lors des défaites consécutives contre les Bruins de Boston en 2018 et en 2019, le moment n’a pas semblé si gros pour un groupe qui traîne, à raison ou à tort, les échecs du passé.

En fin de compte, le résultat a été le même lors du match no 7 pour un club qui n’a pas passé le premier tour des séries depuis 2004 — désormais la pire séquence dans la LNH — ou été sacré champion de la Coupe Stanley depuis 55 ans.

«Je suis fier du progrès qui a été réalisé, a noté Dubas. Cependant nous n’avons pas été capables de passer au prochain palier.»

«J’ai vu une équipe différente et une nouvelle approche, Shanahan a ajouté. Dans les dernières saisons, lorsque nous avons eu une chance d’éliminer une équipe, nous avons joué sur les talons.»

Une des choses que j’ai aimée dans le progrès réalisé cette saison, malgré les résultats, c’est que notre équipe était prête pour tous les défis.»

Et si Shanahan a été clair à propos de son d.g. et de son entraîneur-chef, Dubas n’a pas fermé la porte à du renouveau dans la formation. Ça demanderait toutefois quelques gymnastiques avec le plafond salarial.

«Je crois en ce groupe, a expliqué Dubas, qui a vu son équipe atteindre des sommets dans l’histoire de la franchise pour les points (115) et les victoires (54) en 2021-2022. Ce qui serait facile, ce serait de prendre de grosses décisions et de gros changements.»

«Mais ça continue à garder cet espoir vivant à cet instant. Et c’est impératif.»

Les joueurs du noyau des Maple Leafs, soit Auston Matthews, Mitch Marner, William Nylander et Morgan Rielly ont tous participé aux défaites en premier tour lors des six dernières saisons. Le capitaine du club, John Tavares a également vu quatre éliminations précoces depuis qu’il a signé à son équipe locale comme joueur autonome en 2018.

«Ça fait mal… Nous sommes déçus, a dit Tavares. On croit en notre groupe.

«Nous allons continuer à faire tout en notre possible pour finalement aller où nous voulons aller.»

Matthews et Nylander ont encore deux saisons de plus à leur contrat, alors que Marner et Tavares sont sous contrat jusqu’en 2024-2025.

La situation à Matthews doit être surveillée. Les Leafs peuvent resigner le seul marqueur de 60 buts dans la LNH dans la dernière décennie dès le 1er juillet 2023. Aucun signe n’indique que Matthews n’est pas heureux ou qu’il regarde ailleurs, mais le temps file.

«Nous aimerions faire de lui un Leafs pour toujours, a confié Shanahan. Il a été fantastique pour nous.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires