Du sauvetage hors route à Saint-Alexis-des-Monts

Du sauvetage hors route à Saint-Alexis-des-Monts

Raymond Beaudoin, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts et Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

URGENCE.  Les citoyens de la région, les motoneigistes, les quadistes ou les touristes pourront se sentir beaucoup plus en sécurité lors de leurs prochains déplacements dans les sentiers ou en forêt.

La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts ajoute à son Service de sécurité incendie un service de sauvetage hors route. Avec l’ajout de cette spécialité, il sera désormais beaucoup plus facile pour les services d’urgence d’atteindre et d’évacuer les victimes d’un accident en milieu isolé.

«C’est un service qui n’existait pas dans la MRC. Dans le passé, on venait à bout de se débrouiller, mais c’était compliqué. On ne savait jamais d’un appel à l’autre si on parviendrait à atteindre la victime. Chaque année, il y a des accidents en motoneige, en quad, en raquettes ou même en traîneau à chiens. L’hiver, les pourvoiries nous prêtaient des motoneiges, mais ce n’est pas partout où nous avions accès à ça. Au cours des prochains mois, nous allons avoir un service disponible en tout temps, à proximité et avec les équipements adéquats», commente Raymond Beaudoin, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts.

Ce dernier précise que présentement tout un travail de coordination doit être mis en place avec la Sûreté du Québec et les paramédics pour procéder à un sauvetage en dehors du réseau routier.

Marc H. Plante, député de Maskinongé, Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts, Raymond Beaudoin, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts et Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile et incendie au ministère de la Sécurité publique du Québec.

Soutien financier

La MRC de Maskinongé a reçu une aide financière de 200 657 $ du ministère de la Sécurité publique pour l’élaboration d’un protocole local d’intervention en milieu isolé, l’acquisition d’équipements spécialisés en sauvetage hors route ainsi que pour la réalisation de projets spéciaux comme la tenue d’exercices ou de la sensibilisation du public. Cette aide financière sera remise à la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts qui sera mandatée pour couvrir et desservir toutes les municipalités de la MRC de Maskinongé.

Le Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts s’équipera notamment d’un tout nouveau camion 4×4, d’une remorque ainsi que d’un véhicule tout-terrain avec boîtier intégré pour accueillir une victime et les secouristes.

«Au départ, c’est nous qui avions fait la demande pour avoir le service. On a beaucoup d’accidents dans notre coin avec les pourvoiries, les sentiers et la réserve faunique Mastigouche. Sans savoir qu’on couvrirait tout le territoire de la MRC de Maskinongé, la demande était faite. Finalement, on a été choisi pour le projet et on a reçu une demande de la MRC de couvrir tout le territoire. Dépendamment du lieu de l’appel, on pense être en mesure d’intervenir en l’espace de 35 minutes», assure M. Beaudoin.

Uniquement pour ce service, les pompiers de Saint-Alexis-des-Monts estiment qu’ils auront 30 appels supplémentaires par année. Ce service sera offert selon le principe utilisateur-payeur.

Sécurité améliorée

Pour le préfet de la MRC de Maskinongé, ce nouveau service représente un atout supplémentaire pour le milieu. «Nous habitons sur un territoire de 2380 km² et tout cet espace n’est pas desservi que par des routes. La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts pourra obtenir les équipements et les formations nécessaires afin de pouvoir offrir ce service. Le soutien financier va également nous permettre d’améliorer le degré de préparation et d’intervention lors d’une situation d’urgence dans les endroits ciblés. En cas d’accident ou d’incident de santé, nous pourrons assurer le transport des ressources pour prodiguer les premiers soins et donc prendre en charge de potentielles victimes afin de prévenir la dégradation de leur état de santé», soutient Robert Lalonde.

Si tout le projet se déroule comme prévu, la nouvelle unité de sauvetage hors route devrait être opérationnelle à partir du 1er septembre.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar