Ruth Ellen Brosseau demande la publication du rapport complet

Ruth Ellen Brosseau demande la publication du rapport complet

Ruth Ellen Brosseau, députée de Berthier-Maskinongé.

Crédit photo : Photo gracieuseté – Chambre des communes

Vagues dévastatrices à Yamachiche

POLITIQUE. La députée néodémocrate de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, s’est levée en Chambre, le 8 mai dernier, pour demander au gouvernement fédéral de publier l’intégralité du rapport de l’enquête de Transports Canada au sujet des vagues causées par le navire EM KEA lors du printemps 2017, à Yamachiche.

«Encore une fois, le gouvernement nous prouve qu’il n’a aucune sensibilité face aux victimes de cet incident. C’est complètement inacceptable de constater qu’un an après cet évènement malheureux, le ministre des Transports n’a toujours pas estimé le coût des dommages et continue d’ignorer nos demandes en refusant de publier un rapport complet au public», a déclaré Ruth Ellen Brosseau.

«Le gouvernement libéral cache le rapport complet de l’incident et ne fournit toujours pas le coût des dommages. Les victimes n’ont toujours reçu aucune compensation financière et sont vraiment laissées à elles-mêmes, sans l’aide du gouvernement fédéral», ajoute-t-elle.

L’enquête a démontré que le navire commercial qui circulait sur le fleuve Saint-Laurent a contrevenu à l’avis de navigation en vigueur, émis par la Garde côtière canadienne, qui exigeait de réduire la vitesse dans le secteur. Les vagues provoquées par le passage du navire ont causé des dommages à des propriétés riveraines.

En réponse à l’intervention de la députée, le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, répond: «Nous avons pris note de l’incident. Il y a eu des punitions qui ont été données au pilote qui a été trouvé coupable d’un excès de vitesse. Vis-à-vis la compensation, comme vous le savez, beaucoup d’autres maisons ont été inondées par les pluies torrentielles du printemps dernier et la compensation se fera par la province en même temps».

La députée de Berthier-Maskinongé prévoit continuer de mettre de la pression sur le fédéral afin que le gouvernement publie l’intégralité du rapport d’enquête et pour que les victimes puissent recevoir une indemnisation.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar