Québec dévoile un outil pour la conservation du patrimoine

Québec dévoile un outil pour la conservation du patrimoine

Paul Carbonneau, maire de Yamachiche et Marc H. Plante, député de Maskinongé.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche

PATRIMOINE.  Le ministère de la Culture et des Communications du Québec a lancé pour la première fois, le 15 juin dernier, un plan de conservation visant l’Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche.

Ce document unique à chaque résidence guide les propriétaires lorsque vient le temps d’effectuer des travaux de rénovation et définit des orientations dans le but de préserver et de mettre en valeur ces douze maisons rouges de la rue Sainte-Anne à Yamachiche.

Le dévoilement de ce plan de conservation a été fait par le député de Maskinongé, Marc H. Plante, au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit.

«On souhaite offrir le même paysage aux générations futures. Les gens qui nous ont précédés ont créé une richesse inestimable. L’enfilade est une fierté pour les gens de la région et on souhaite bien la conserver», confie Marc H. Plante, député de Maskinongé.

L’Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche est un alignement de douze bâtiments résidentiels construits pour la plupart entre les années 1850 et 1900. Ces maisons se distinguent avec leur parement en brique rouge et leur ornementation blanche en bois. Elles ont été classées «site patrimonial» le 26 juin 2008.

Depuis, les propriétaires doivent respecter le caractère historique et patrimonial des bâtiments ainsi que leur cachet extérieur. «C’était compliqué pour les gens quand ils voulaient faire des travaux. Ils devaient s’adresser au ministère pour s’assurer qu’ils respectaient les exigences et parfois il y avait des changements de personnel. Il y avait aussi des irritants pour les propriétaires et c’était plus complexe. Maintenant, ils auront un guide personnalisé et ce qu’on leur dit, c’est que le processus sera maintenant plus simple», ajoute le député de Maskinongé.

Marc H. Plante, député de Maskinongé et Paul Carbonneau, maire de Yamachiche. Photo Pier-Olivier Gagnon

Nouveau rôle pour Yamachiche

Au cours des prochaines semaines, la Municipalité de Yamachiche deviendra la seule porte d’entrée pour les demandes de rénovation sur ces bâtiments patrimoniaux et pour l’obtention d’une aide financière. «On travaille sur un protocole d’entente avec la municipalité. On souhaite que ça se fasse le plus tôt possible pour que les citoyens puissent en bénéficier rapidement», admet M. Plante.

Le maire de Yamachiche a également annoncé que la municipalité prévoyait se réserver un budget pour aider financièrement les propriétaires de ces bâtiments qui effectueront des travaux. «On va devenir un partenaire du gouvernement. On veut bonifier l’aide financière parce qu’on croit en ces maisons-là. On sait que c’est plus cher pour rénover et on ne veut pas qu’elles tombent en ruine. On souhaite les conserver en bon état parce qu’elles sont situées dans le cœur de notre village», souligne le maire Paul Carbonneau.

Rappelons que le gouvernement du Québec offre une enveloppe de 35 M$ pour la rénovation et la remise en état des bâtiments patrimoniaux. Cette aide financière vient compenser les coûts supplémentaires qui sont engendrés par la rénovation d’une résidence ayant un caractère patrimonial et historique, par rapport à une résidence normale. «On vient donc payer la différence», conclut M. Plante.

Le saviez-vous?

L’Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche est la plus longue enfilade au Québec.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar