Auto qui roule peu : 10 choses à faire pour l’entretenir

EN COLLABORATION AVEC PROMUTUEL ASSURANCE
Auto qui roule peu : 10 choses à faire pour l’entretenir

À l’ère du travail à distance et en mode hybride, de nombreux d’entre nous n’utilisent plus leur voiture comme avant. Alors que les occasions de prendre le volant se font plus rares, vous craignez peut-être que la mécanique de votre auto se détériore plus rapidement. Et vous avez raison de vous inquiéter.

Ayant à cœur votre sécurité sur la route et la protection de votre véhicule, Promutuel Assurance vous en apprend davantage sur les risques auxquels vous faites face lorsque votre auto roule peu. Vous trouverez aussi dans ce texte des conseils pour contrer les effets néfastes de son immobilisation. En adoptant ces gestes, vous pourrez veiller à la bonne santé de votre véhicule, tout en continuant de faire des économies sur le coût annuel de votre voiture.

 

Quand l’immobilisation prolongée menace votre voiture

Les garagistes et experts en automobile vous le diront : une voiture qui ne roule pas beaucoup et peu souvent peut présenter un danger ou développer des problèmes mécaniques ou électriques. En effet, votre auto s’abîme plus rapidement quand elle est immobile ou roule peu que lorsqu’elle cumule les kilomètres au compteur tous les jours.

Mais, quelles sont les conséquences concrètes lorsqu’une auto est peu utilisée ? Voici les principaux risques de bris sur une voiture qui effectue peu de kilométrage :

  • La décharge de la batterie: votre batterie se charge lorsque le moteur est en marche. Lorsque vous n’utilisez pas votre voiture pendant un long moment, elle se décharge à cause des pertes de courant résiduelles.
  • La déformation et la dépressurisation des pneus : lorsqu’une voiture est immobile, ses pneus s’usent quand même. En effet, puisqu’ils supportent tout le poids du véhicule, ils risquent de s’aplatir et de s’affaisser. Des pneus déformés de la sorte augmentent la consommation de carburant et les risques d’éclatement.
  • Le grippement du frein à main : s’il est maintenu enclenché pendant longtemps, les ressorts de sa mâchoire peuvent rester bloqués.
  • L’accumulation de résidus dans le réservoir de carburant : le réservoir de carburant de votre automobile accumule des impuretés qui peuvent être acheminées jusqu’au moteur, après une période sans rouler.
  • La perte d’efficacité des fluides : les fluides d’une voiture peu utilisée peuvent perdre de leur efficacité.
  • L’accumulation d’humidité dans l’habitacle : lorsque l’auto roule peu, son habitacle est peu ventilé. L’humidité et la moisissure peuvent s’y loger, détruisant le revêtement intérieur. De plus, l’air climatisé risque de s’encrasser.
  • L’adhésion des essuie-glaces au pare-brise : le caoutchouc des essuie-glaces peut se coller au pare-brise et se déchirer lorsque la voiture est remise en marche.

 

10 choses à faire pour éviter les bris sur votre auto qui roule peu

Votre auto roule peu ? Cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas besoin d’être entretenue. Au contraire, vous devez doubler vos efforts d’entretien pour prévenir qu’elle « ankylose ». Voici 10 gestes à adopter pour assurer la bonne santé de votre voiture qui fait peu de kilométrage :

  1. Surgonflez vos pneus et déplacez fréquemment votre véhicule

Pour éviter que vos pneus se déforment et s’affaissent sous le poids de votre voiture, surgonflez-les de 25 %, avant une longue période d’inutilisation. N’oubliez pas de remettre la pression à la normale avant d’utiliser votre auto de nouveau. Pour éviter qu’ils deviennent « plats », assurez-vous de déplacer légèrement votre voiture dans votre entrée, ce qui permettra d’unifier leur usage. Vous avez deux véhicules à la maison et vous les stationnez l’un derrière l’autre ? Alternez fréquemment leur position.

  1. Roulez au moins une fois par semaine sur l’autoroute

La meilleure astuce pour éviter les effets négatifs de l’immobilisation de votre auto est simple : il suffit de l’utiliser. Chaque semaine, prenez le temps de rouler au moins 10 minutes avec votre véhicule. Privilégiez l’autoroute afin de solliciter au maximum les pièces de votre voiture.

Pendant ces quelques minutes, pressez les freins plus fréquemment qu’à l’habitude et utilisez le maximum d’accessoires (air climatisé, essuie-glaces, etc.). Cette courte balade permettra de recharger votre batterie, d’utiliser l’alternateur, d’engager le moteur et d’éliminer les résidus accumulés dans le réservoir de carburant.

  1. Lavez votre véhicule toutes les deux semaines

Pour prévenir l’apparition de rouille, protéger la carrosserie et la peinture, éliminer le calcium et empêcher la prolifération de moisissure dans l’habitacle, effectuez un lavage complet de votre auto, au moins deux fois par mois. Assurez-vous de bien sécher votre carrosserie, surtout si vous couvrez votre auto d’une housse de protection.

  1. Aérez l’habitacle fréquemment

Pour éviter la moisissure et les odeurs nauséabondes, ventilez fréquemment l’habitacle de votre auto. Pour ce faire, vous pouvez entrouvrir vos fenêtres d’un ou deux centimètres pendant quelques heures, lors d’une journée sèche. De plus, assurez-vous de garder les ports d’aération ouverts à l’intérieur de votre voiture pour permettre une aération constante.

  1. N’enclenchez pas le frein à main

Lorsque vous planifiez ne pas utiliser votre voiture pendant un certain temps, desserrez le frein à main. Vous éviterez qu’il s’agrippe, ce qui pourrait vous empêcher d’utiliser votre auto quand vous en aurez besoin.

  1. Gardez le réservoir de carburant bien rempli

Préservez toujours un réservoir complètement rempli ou au ¾, au minimum. De cette façon, vous pourrez limiter l’accumulation de débris susceptible d’endommager votre moteur.

  1. Stationnez votre voiture à l’abri

Pour protéger la carrosserie contre les intempéries, mais aussi pour prévenir le vol du contenu de votre voiture, stationnez votre auto peu utilisée dans un lieu sûr et protégé, idéalement un garage. N’y laissez pas d’objets de valeur ni d’équipement de sport ou de travail coûteux.

  1. Protégez vos essuie-glaces

Lorsque vous n’utilisez pas souvent votre auto, enveloppez vos essuie-glaces d’une pellicule de plastique ou d’un linge afin d’empêcher qu’ils se collent au pare-brise.

  1. Respectez le calendrier d’entretien

De nombreux automobilistes pensent qu’ils peuvent diminuer leurs efforts d’entretien sous prétexte que leur voiture roule peu. C’est plutôt l’opposé. Par-dessus tout, ne retardez pas les entretiens essentiels recommandés par votre garagiste, comme les changements d’huile, les changements des pneus, le remplacement des freins, etc. Profitez de votre visite au garage pour demander la vérification et le remplacement, au besoin, des liquides.

  1. Débranchez votre batterie

Vous n’utiliserez pas votre véhicule pendant un long moment ? Prévenez la décharge de sa batterie en débranchant la borne positive de celle-ci. Cela empêchera les pertes de courant résiduelles et préservera votre batterie pleinement chargée.

 

5 choses à faire avant de prendre la route après une longue immobilisation 

Votre auto est restée stationnée dans votre entrée ou votre garage pendant plusieurs semaines ? Il se peut que sa mécanique et son système électronique aient été endommagés par cette période d’immobilisation prolongée. Pour éviter un accident ou un incident de la route, assurez-vous de faire les 5 choses suivantes, avant de prendre le volant :

  1. Vérifiez la charge de la batterie

Tentez de démarrer votre voiture et vérifiez si le voyant de la batterie est allumé sur le tableau de bord. Si tel est le cas ou si vous êtes dans l’incapacité de mettre votre auto en marche, rechargez la batterie avec un chargeur ou des câbles de démarrage.

  1. Vérifiez et ajustez la pression des pneus

Puisqu’ils peuvent se dépressuriser avec le temps, soit environ 1 livre par mois, vérifiez la pression des pneus, avant de prendre la route pour la première fois depuis un moment. Ce geste est spécialement important en hiver, car les températures basses diminuent la pression des pneus. Assurez-vous de consulter le manuel du fabricant ou l’étiquette à l’intérieur de la porte du conducteur, pour connaître la pression idéale pour le modèle de votre véhicule.

  1. Réalisez une inspection générale

Avant de démarrer la voiture, vérifiez les niveaux de tous les liquides et ajustez-les au besoin. Inspectez sous le capot et sous la voiture à la recherche de fuites. Démarrez la voiture et assurez-vous que toutes les lumières et les clignotants fonctionnent. Testez les freins, la pédale d’embrayage et les accessoires (air climatisé, essuie-glaces, système électronique, etc.).

  1. Laissez tourner et réchauffez complètement le moteur

Avant de prendre la route, laissez tourner au ralenti et attendez que le moteur soit complètement réchauffé. Vous pouvez accélérer ce processus en utilisant le chauffe-moteur. Ce dernier vous permettra aussi de réduire les émissions et votre utilisation de carburant.

  1. Allez-y graduellement

Lorsque vous recommencez à utiliser votre voiture normalement, après une période d’arrêt ou d’usage moindre, ajustez votre conduite en évitant les manœuvres brusques. De plus, optez pour une approche graduelle : ne faites pas un long trajet lors du premier usage ! Soyez indulgent avec votre auto et restez à l’affut des sons douteux et des vibrations anormales.

 

Vous faites moins de kilométrage ? Avisez votre assureur !

Tout comme votre expérience de conduite et le modèle de votre véhicule, l’usage que vous faites de votre véhicule a un impact sur votre prime d’assurance auto. Si vous roulez considérablement moins qu’avant, informez votre assureur qui pourra ajuster votre contrat et, peut-être, vous faire réaliser des économies ! Il est également crucial de le contacter si vous recommencez à utiliser votre auto fréquemment.

Vous êtes à la recherche d’une assurance auto de qualité et à un prix avantageux ? Faites comme des milliers d’automobilistes québécois et assurez votre voiture avec Promutuel Assurance. Faites une demande de soumission ou contactez l’un de nos agents en assurance de dommages, dès maintenant !

 

* Le générique masculin est utilisé dans ce texte uniquement dans le but d’en alléger la forme et d’en faciliter la lecture.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires