Yves Perron de retour à Ottawa

Yves Perron de retour à Ottawa
Le bloquiste Yves Perron demeure député de Berthier-Maskinongé.  (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

POLITIQUE. Le suspense a duré jusqu’aux petites heures du matin, mais les électeurs de Berthier-Maskinongé ont finalement opté pour Yves Perron. Le candidat bloquiste et député sortant conserve son siège à la Chambre des communes à Ottawa.

Au terme d’une lutte très serrée, Yves Perron a été réélu avec une majorité de 933 voix sur sa rivale Ruth Ellen Brosseau. La candidate néodémocrate qui tentait un retour en politique a terminé au deuxième rang avec 18 200 votes.

L’agricultrice a pourtant mené la bataille pendant une bonne partie de la soirée. Ce n’est qu’au cours de la nuit que l’homme de Saint-Félix-de-Valois a effectué une poussée importante alors qu’il ne restait que quelques boîtes à dépouiller.

Il s’agissait du troisième duel en autant de scrutins fédéraux entre Ruth Ellen Brosseau et Yves Perron.

La candidate de 36 ans a été élue pour la première fois en 2011 dans Berthier-Maskinongé, au moment où une vague orange balayait le Québec, avec Jack Layton à la tête du parti. Elle a ensuite gagné le cœur de plusieurs électeurs, au point d’obtenir un deuxième mandat en 2015. En octobre 2019, elle a été battue par seulement 1500 voix par le candidat du Bloc Québécois, Yves Perron. Le scénario s’est répété la semaine dernière en encaissant un deuxième revers de suite. « Je savais que c’était pour être serré. Il faut respecter la démocratie. Je suis fière du travail accompli en si peu de temps. Des fois tu rentres, des fois tu perds. Je garde la tête haute. J’ai adoré chaque minute de la campagne. Je suis une bibitte politique. Je veux faire de la politique autrement. Je veux que les enjeux avancent », a mentionné Ruth Ellen Brosseau, en confirmant du même souffle qu’elle sera candidate lors d’une prochaine campagne électorale.

Une victoire satisfaisante

De son côté, le nouveau député aurait aimé avoir une victoire plus convaincante à l’issue de cette soirée électorale. Il se dit tout de même satisfait du résultat. « Ce fut une grosse soirée remplie d’émotions et de montagnes russes. On s’y attendait peut-être moins qu’en 2019, mais je suis très content de ce qu’on a fait. Je veux dire merci aux citoyens et citoyennes de Berthier-Maskinongé qui ont décidé de cocher Yves Perron du Bloc Québécois sur leur bulletin de vote. Ils ont décidé de faire confiance au gars qui se défonce corps et âme pour eux. Je travaille vraiment fort pour le monde. C’est important de donner un service de qualité aux citoyens. Je remercie énormément ceux et celles qui nous ont supportés », a indiqué Yves Perron.

« Je remercie aussi ceux qui ont voté pour d’autres candidats parce qu’ils ont exprimé leur opinion politique et ils ont participé à l’exercice démocratique. C’est très important. Je salue mes adversaires. Nous avons mené une campagne positive et propre basée sur des idées. Dans le contexte de la COVID, ce n’était pas facile. C’était difficile de ne pas pouvoir serrer des mains », ajoute le député.

L’enseignant décoche d’ailleurs une flèche à l’endroit de Justin Trudeau. « Je me permets de condamner encore le gouvernement libéral. Ma déception du jour, c’est que le gouvernement libéral n’ait pas payé assez cher le geste irresponsable qu’il a posé de nous sacrer en élections pendant une pandémie. Je n’ai pas fini de le dire », enchaîne-t-il.

Le bloquiste a aussi profité  de l’occasion pour critiquer la couverture médiatique dont il a fait l’objet. « On a eu une couverture médiatique à deux vitesses. N’importe qui de relativement équilibré va regarder la couverture médiatique des dernières semaines et il va se rendre compte qu’il y avait un grand déséquilibre, mais je n’ai aucun contrôle là-dessus », termine-t-il.

Yves Perron a fait de l’amélioration d’Internet haute vitesse et de la téléphonie cellulaire dans sa circonscription une de ses priorités. Il réclame des actions rapides pour combler les besoins de main-d’œuvre. Le député s’attaquera également aux dossiers de la pyrrhotite, de l’érosion des berges, celui de l’agriculture, l’achat local et l’augmentation de la transformation régionale dans les prochaines semaines.

Le libéral Alexandre Bellemare a terminé troisième avec 8 264 votes. Le conservateur Léo Soulières occupe la quatrième position avec 5 963 votes.

Au total, 54 323 citoyens ont voté sur les 86 119 électeurs inscrits à cette élection. Le taux de participation est de 63,08 %.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires