94 nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs

94 nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs
Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts, Alexis Hudon, membre du comité de parents pour un CPE de type « Enfant nature » à Saint-Élie-de-Caxton, Simon Allaire, député de Maskinongé, Claire Beaubien, directrice générale des Services de garde Gribouillis et Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton. (Photo : courtoisie)

ENFANCE. Pour mieux répondre aux besoins des familles, le gouvernement du Québec a annoncé la création de 536 places supplémentaires en services de garde éducatifs à l’enfance en Mauricie, dont 94 places dans la MRC de Maskinongé.

Concrètement, ce sont 12 projets qui seront réalisés dans la région dans un délai maximal de 24 mois et qui aideront à résorber une partie du déficit de places.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, était de passage à Saint-Maurice pour faire cette annonce, le 30 août dernier, en compagnie des ministres et députés caquistes de la région.

« Depuis mon annonce en octobre 2020, on a reçu énormément de projets qui totalisaient 20 000 places. Ça nous prouve qu’on ne s’est pas trompé et que le besoin est là, mentionne le ministre Lacombe. Ensuite, 142 projets m’ont été recommandés pour un total de 9000 places. On devait faire un choix pour couper à 4 359 places annoncées », dit-il.

« Il y a eu réévaluation par rapport aux appels d’offres et le gouvernement a pris la décision que tous les projets seront réalisés. En Mauricie, ce sera donc 536 nouvelles places, ce qui est supérieur aux 313 places que l’on avait promises. Notre gouvernement a décidé que c’était terminé les demi-mesures et ces places-là seront disponibles dans les 24 prochains mois », prévoit-il.

Pour la MRC de Maskinongé, 29 nouvelles places ont été confirmées pour chacune des installations des services de garde Gribouillis, à Saint-Élie-de-Caxton et Saint-Alexis-des-Monts, en plus de 36 places supplémentaires au CPE L’arbre enchanté, à Charette.

Présent lors de l’annonce, le député de Maskinongé se dit heureux de voir ces projets se réaliser. « J’ai suivi ces projets de très près et je peux dire que je suis très satisfait de cette réponse positive de mon gouvernement. J’ai participé à plusieurs rencontres et discussions sur l’importance de développer des nouvelles places dans ma circonscription. Je me suis beaucoup impliqué en faisant des liens entre les parents, les CPE et les municipalités impliquées. Quand j’ai su que ce n’était pas 32 nouvelles places que nous aurions mais bien 114 pour ma circonscription (incluant une partie de Trois-Rivières), vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’étais heureux et satisfait. Je pense que cela démontre vraiment à quel point nous sommes à l’écoute des parents et que c’est en travaillant ensemble que nous avons le plus de résultats », souligne Simon Allaire.

De nouvelles installations

Saint-Élie-de-Caxton attend depuis un bon moment cette nouvelle afin de réaliser son projet de CPE Enfant Nature initié par un groupe de parents. En plus des besoins actuels et futurs, le nouveau CPE pourra desservir certaines municipalités voisines. « Le gouvernement du Québec a été sensible aux besoins pressants des familles de plus en plus nombreuses à Saint-Élie-de-Caxton. Le comité de parents a déposé une pétition de 250 signatures le 30 septembre 2019 au conseil municipal qui appuie le projet depuis ses débuts. La vigueur de la mobilisation du milieu s’est accrue depuis et les attentes sont immenses. S’il y a un dossier qui fait consensus à Saint-Élie-de-Caxton présentement, c’est bien celui-ci. Nous sommes donc très satisfaits de cette annonce », répond Alexis Hudon, membre du comité de parents.

En partenariat avec les services de garde Gribouillis de Louiseville, la municipalité s’est engagée à fournir un terrain et une bâtisse qui répondent aux besoins et aux exigences du projet. Cet engagement était conditionnel à l’obtention des places demandées au ministère de la Famille. L’organisme locataire à long terme gérera les opérations du CPE tandis que la municipalité financera l’infrastructure par un règlement d’emprunt à long terme. L’ouverture du CPE au cœur du village est prévue au plus tard à l’été 2023.

Du côté de Saint-Alexis-des-Monts, un ancien établissement scolaire accueillera le CPE Gribouillis et les 29 places disponibles. Le maire Michel Bourassa, le conseiller Alexis Charbonneau et la directrice du CPE, Claire Beaubien, ont rapidement su convaincre le député d’appuyer ce projet.

Enfin, une nouvelle installation de 36 places verra le jour à Charette. C’est le CPE L’arbre enchanté qui est promoteur du projet. La directrice générale, Chantal Gélinas, elle-même citoyenne de la municipalité, a déposé une demande pour y développer une nouvelle installation afin de répondre aux besoins exprimés dans sa localité. (Avec la collaboration de Jonathan Cossette)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires