Cette Petite Séduction si parfaite

Par superadmin
Cette Petite Séduction si parfaite
Mélanie Maynard en compagnie de Dany Turcotte lors de leur passage à Saint-Paulin pour l'émission La Petite Séduction.

Ayant eu vent quelque peu des préparatifs afin d’accueillir l’émission La Petite Séduction, j’aimerais dans un premier temps, féliciter l’ensemble du comité pour leur réussite suite à la diffusion de l’émission du 3 juin. Souhaitons que l’objectif de majorer le tourisme dans la région par l’entremise de ce «stunt» publicitaire sera réalisé pour le bien de notre beau territoire qu’est la MRC de Maskinongé, car ne nous le cachons pas, l’objet d’une telle émission est principalement de promouvoir la région visitée. Maintenant, est-ce que ce beau village de Saint-Paulin a bien été valorisé et bien représenté lors de cette heure de diffusion? Comme je le mentionnais précédemment, le premier objectif d’accueillir une émission de ce type qu’est La Petite Séduction est d’augmenter l’achalandage de ce village et ses alentours. Or, qu’avons-nous vu qui redonne le mérite à ces durs commerçants qui travaillent fort, jour après jour, à amener l’eau au moulin à Saint-Paulin? La présence de l’Auberge Le Baluchon était prévisible et obligatoire grâce à sa grande notoriété au niveau provincial. Ce lieu «magique» est le principal attrait attirant la population québécoise et même internationale au cœur de Saint-Paulin. La seconde et seule autre attraction qui a été présentée pendant l’émission est le Festival country western de Saint-Paulin … Objectivement, nous pouvons affirmer que cet événement a été clairement surclassé au niveau hiérarchique de l’importance des attraits touristiques de Saint-Paulin. Honnêtement, est-ce que ce festival, qui ne dure que neuf jours au début du mois de juillet, méritait davantage sa place au petit écran que le Camping Belle-Montagne? C’est une question que l’on doit se poser. Ce petit coin de paradis, créé par une famille de souche du village, les Frappier, existe depuis plus de 30 ans. En termes d’attrait touristique de Saint-Paulin, il est le 2e en importance suivant l’Auberge le Baluchon. Étant en fonction de la mi-mai à la mi-octobre, tous les commerçants du village, commentaires à l’appui, affirment ouvertement que leur achalandage en est grandement augmenté principalement grâce aux nombreux clients du Camping Belle-Montagne. Leur apport à l’économie locale est considérable. Obtenu de source sûre, le comité organisateur était divisé entre l’apparition soit du Festival country western de Saint-Paulin soit du Camping Belle-Montagne à l’intérieur de l’émission de La Petite Séduction. Comme nous avons pu le constater, la balance a penché du côté du Festival country western. Mais la question est: comment ont-ils pu, ne serait-ce qu’hésiter, à ne pas sélectionner le Camping Belle-Montagne? La comparaison entre ces deux attraits touristiquement parlant, ne devrait pas soulever de grands questionnements concernant celui qui en sort gagnant. De plus, il ne faut pas passer sous silence que si ce Festival est passé de Saint-Léon-le-Grand à Saint-Paulin il y a trois ans, c’est grâce au travail de lobbyisme des propriétaires du Camping Belle-Montagne. Sans eux, le Festival country western aurait demeuré à Saint-Léon. L’objectif principal du transfert de ce festival à Saint-Paulin par les propriétaires du camping était évidemment d’augmenter l’affluence de ce village au nom de fromage. Or, ils se font damer le pion lors d’une des plus grandes fenêtres de visibilité obtenue par Saint-Paulin auprès de la population québécoise, occasion qui ne se représentera pas de si tôt. De plus, il est à noter que, suite à ce déménagement d’une municipalité à l’autre, le festival reçoit la totalité de leurs visiteurs motorisés sur leurs propres installations et les propriétés environnantes laissant complètement de côté le Camping Belle-Montagne offrant le service de navette pour le festival afin d’accommoder ses festivaliers. La concordance des actions pour la mise en œuvre de cette petite séduction du public québécois fût parfaite à la seule et unique exception de cette représentation touristique du village qui a raté l’occasion de faire valoir l’un de ses plus beaux attraits au détriment d’un favoritisme frustrant qui n’aura eu aucune plus-value significative autant pour les Saint-Paulinoises et Saint-Paulinois que pour les Québécois.

Jonathan Gariépy

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires