Obligation du masque levée vendredi en C.-B. et retrait du passeport le 8 avril

La Presse Canadienne
Obligation du masque levée vendredi en C.-B. et retrait du passeport le 8 avril

VICTORIA — La Colombie-Britannique lèvera l’obligation du port du masque, rétablira les visites dans les soins de longue durée et abandonnera les limites de capacité des rassemblements religieux dès vendredi.

À partir du 8 avril, le passeport vaccinal de la Colombie-Britannique ne sera plus nécessaire pour accéder aux restaurants et autres lieux publics, tandis que les entreprises pourront se libérer des importantes mesures de sécurité liées à la COVID-19.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, affirme que les cas de COVID-19 ont considérablement diminué au cours des dernières semaines et que les risques s’amoindrissent à mesure que la transmission diminue.

Les ordonnances de santé publique sur les camps de jour pour enfants et jeunes seront également levées vendredi, et les directives telles que les contrôles de santé, la distanciation physique et les visiteurs dans les écoles, seront retirées lorsque les élèves reviendront de la semaine de relâche le 4 avril.

Mme Henry a soutenu que la Colombie-Britannique a bien réussi à contenir la dernière vague de COVID-19 comparativement à d’autres régions du pays, avec une plus faible transmission et des admissions à l’hôpital inférieures.

Elle a fait valoir que la science montre que les risques sont beaucoup plus faibles, et bien qu’ils ne soient pas nuls, elle est convaincue que les responsables de la santé peuvent apporter les changements en toute sécurité.

Les masques pourraient encore être nécessaires dans certains lieux de travail, y compris ceux qui sont réglementés par le gouvernement fédéral, a souligné Mme Henry.

Elle a déclaré que les masques ne seront plus nécessaires dans le cadre d’une mise à jour des ordonnances vendredi, mais que «certaines personnes dans certains endroits continueront d’utiliser des masques personnellement ou dans leur entreprise, et cela est bien». «Nous devons soutenir cela. Nous devons reconnaître que nous avons tous nos propres risques et nos propres vulnérabilités», a-t-elle indiqué.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires