La magie opère à Charette

La magie opère à Charette

Pour l'occasion, Ima, Laurence Jalbert, Brigitte Boisjoli, Paul Daraîche, Guylaine Tanguay et Michaël étaient les invités de la soirée

Crédit photo : Photo gracieuseté de la Fabrique de Charette

CONCERT. La Fabrique de Charette était confiante de faire salle comble avec son concert de Noël encore cette année et elle aura vu juste. Les 520 billets disponibles se sont envolés à la vitesse de l’éclair et leurs détenteurs ont eu droit à un spectacle d’une qualité impressionnante.

Pour l’occasion, Ima, Laurence Jalbert, Brigitte Boisjoli, Paul Daraîche, Guylaine Tanguay et Michaël étaient les invités de la soirée. Le concert se déroulait le 2 décembre à l’église, où une scène surélevée avait été aménagée pour permettre à tous de bien voir.

Pour l’occasion, Ima, Laurence Jalbert, Brigitte Boisjoli, Paul Daraîche, Guylaine Tanguay et Michaël étaient les invités de la soirée.

«On a accueilli des gens d’un peu partout dans la région, se réjouit Lise Boulanger, de la Fabrique. Le spectacle a été très apprécié et il nous a permis de recueillir 8500$ pour les travaux de réfection de l’église.»

Rappelons que depuis 2015, la Fabrique est en campagne de financement pour rénover l’église de la municipalité, qui sert non seulement pour la tenue de célébrations religieuses, mais aussi pour une foule d’autres activités.

En trois ans, on estime que pas moins de 180 000$ seront investis dans la rénovation de l’église. Et le beau de la chose, c’est que tout cet argent aura été recueilli localement, la Fabrique n’étant pas admissible à des subventions puisque l’église n’est pas considérée comme un bien du patrimoine.

Depuis le début de la campagne, d’importants travaux ont été réalisés. À l’été 2016, la façade de l’église a été complètement refaite. Le système de chauffage a par la suite été remplacé pour faire place à un chauffage radiant performant. L’été dernier, ce sont les deux côtés latéraux qui ont retrouvé de l’éclat. À la fin de l’été 2018, c’est l’entrée de la sacristie qui sera reconfigurée; une opération qui devrait coûter environ 30 000$, selon Lise Boulanger. Pour la financer, d’autres activités sont prévues. Elles seront déterminées en février ou mars prochain.