Le libre choix aux municipalités

Le libre choix aux municipalités

Paul Carbonneau, maire de Yamachiche.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

Système automatisé de messagerie

YAMACHICHE. La municipalité de Yamachiche s’est dotée il y a près de deux ans d’un système automatisé de messagerie (SAM) afin d’informer ses citoyens en cas d’urgence.

Acquis au coût de quelques milliers de dollars, ce système permet d’alerter rapidement la population et de diffuser des informations utiles par texto, par téléphone et par courriel sur les bris d’aqueduc, les inondations, les pannes majeures ou les situations d’urgence.

Parmi les 17 municipalités de la MRC de Maskinongé, Yamachiche et Saint-Boniface seraient les seules municipalités à disposer d’un tel service, selon nos vérifications.

À Yamachiche, le service a été mis à l’essai à plusieurs reprises depuis son acquisition et les résultats semblent concluants. «Le système est utilisé plusieurs fois par année. On l’utilise principalement lors des bris d’aqueduc et des inondations. Pour les inondations majeures comme le printemps passé, on informe les gens chaque jour et on fait régulièrement des mises à jour sur l’état de la situation. Ça rassure beaucoup les gens», confie Paul Carbonneau, maire de Yamachiche.

«Je crois beaucoup en l’information et en les nouvelles technologies. On peut se servir du système de façon à cibler des gens en particulier ou des secteurs précis. Cette méthode nous permet de sauver du temps, de diffuser de l’information officielle rapidement et de recevoir un accusé réception. C’est très efficace».

Dans le même ordre d’idées, le ministère de la Sécurité publique du Québec a organisé, en décembre dernier, une rencontre visant à dresser le bilan des inondations printanières de 2017. Lors de cette rencontre tenue à Québec à laquelle ont participé les acteurs du milieu municipal, particulièrement les élus, les directeurs généraux et les directeurs de services de sécurité incendie, plusieurs villes et municipalités de la province ont rappelé l’importance de se munir d’un système semblable et ont vanté l’utilité du service.

«C’est intéressant pour informer rapidement notre population»
– Paul Carbonneau

Pourtant, encore aujourd’hui, très peu de municipalités adhèrent à ce nouveau système de communication et d’information.

Le choix aux municipalités

En 2017, une entreprise privée a offert ses services à la MRC de Maskinongé pour élaborer un projet clé en main pour l’ensemble du territoire. À ce moment, les maires avaient toutefois décidé de réfléchir davantage à ce dossier avant de prendre position. Or, au cours des derniers jours, l’Écho de Maskinongé a demandé à la MRC de Maskinongé si ce projet était toujours d’actualité. «L’an dernier, il y a eu une présentation qui avait été faite à la MRC. Chacune des municipalités qui avaient un intérêt devaient donner suite. Au niveau régional, il n’y a pas eu de nouvelles discussions à la MRC. Maintenant, chaque municipalité pilote ce dossier localement», répond Janyse L. Pichette, directrice générale de la MRC de Maskinongé.

Exemple à suivre

À Yamachiche, les inondations ne sont pas rares. Chaque printemps, le niveau de l’eau du lac Saint-Pierre et des rivières est surveillé de près par les autorités municipales, la sécurité civile et le coordonnateur local des mesures d’urgence.
À l’instar des autres municipalités du Québec qui ont témoigné de l’importance de cet outil lors d’une catastrophe naturelle ou d’un incident majeur isolé, le maire de Yamachiche est d’avis qu’il s’agit d’un bon investissement.

«Pour toutes les municipalités, ça devrait être quelque chose d’indispensable. C’est en temps réel. De nos jours, il y a plusieurs façons d’informer les citoyens, notamment avec les réseaux sociaux et Internet. Par contre, pour s’assurer de transmettre la bonne information et de rejoindre le plus grand nombre de personnes possible, ce service est nécessaire», croit Paul Carbonneau.

La Municipalité de Yamachiche rappelle à ses citoyens qu’ils peuvent s’inscrire ou se retirer en tout temps de la liste de diffusion de ce système d’alerte à la population. Il suffit de se présenter à l’hôtel de ville de Yamachiche ou encore en remplissant un formulaire sur le site Web de la municipalité.

Le saviez-vous?

En général, les municipalités de la MRC de Maskinongé disent informer leurs citoyens par les méthodes plus traditionnelles, soit l’envoi d’une infolettre par courriel, la diffusion d’un message sur leur site Web, leur page Facebook ou leur panneau d’affichage électronique municipal situé au cœur de la municipalité, l’envoi de communiqué via les médias ou encore l’ajout d’une lettre dans chaque casier postal.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar