Lavabo, musique humoristique sur la plomberie intérieure

Lavabo, musique humoristique sur la plomberie intérieure

Artésien Dupuits et Septique Desfossés, les musiciens qui rêvaient d'être plombiers.

Crédit photo : Photo gracieuseté

Nouveau projet des Caxtoniens Jeannot Bournival et Pascal «Per» Veillette

MUSIQUE. Il y a des projets qui naissent un peu à la blague et qui prennent, au final, un sens philosophique inattendu. Avec Lavabo, les Caxtoniens Jeannot Bournival et Pascal «Per» Veillette, alias Septique Desfossés et Artésien Dupuits, assument un joyeux délire musical autour… de la plomberie.

«Un plombier est venu faire des réparations au studio. Je lui ai posé des questions sur le fonctionnement», explique Jeannot Bournival. «Au final, c’est un parallèle absolu avec l’être humain. La plomberie, ça se trouve à être l’harmonie parfaite entre l’approvisionnement et l’évacuation, en lien avec une prise d’air. La vie de couple et l’ensemble des relations humaines tournent autour de ça», réfléchit-il.

Les deux amis d’enfance avaient envie d’un projet commun depuis plusieurs années. L’idée s’est concrétisée il y a deux ans lors d’une première prestation au village de Saint-Élie-de-Caxton, où le nom «Lavabo» est apparu de lui-même.

«Nous avons déliré là-dessus. D’un rodage à l’autre, nous avons ajouté des petits sketchs», explique-t-il en riant. «On se présente comme des musiciens qui rêvent d’être plombiers.»

Cet humour décalé leur permet de rejoindre un public plus large. «Ça nous permet de faire de la “poésie-antipoésie” à travers nos textes et nos interventions. Ça fait rire le public de motoneigistes. Monsieur-tout-le monde se met à tripper sur des envolées musicales parce que nous sommes allés les chercher avec l’humour. On peut passer des messages sans être revendicateurs. C’est plein de poésie rugueuse… On s’y plait beaucoup», sourit Jeannot Bournival.

C’est plein de poésie rugueuse… On s’y plait beaucoup»

– Jeannot Bournival

L’aspect ludique et léger des pièces comme La reine du karaoké ou Me My Cell n’est pas un compromis à la performance musicale des deux acolytes expérimentés. Ils chantent, jouent de la guitare ou de la basse en même temps qu’ils tapent du pied ou soufflent l’harmonica.

Lancement du premier album

Leur premier album, Lavabo, est disponible sur les plateformes numériques depuis le 25 mai. Le lancement en Mauricie aura lieu le jeudi 31 mai au salon Wabasso de la Shop du Trou du diable à Shawinigan.

Poster un Commentaire

avatar