L’année 1867 vue d’un angle social

L’année 1867 vue d’un angle social

De gauche à droite: René Hardy, François Roy, Raymond Tardif et Jean Roy, quatre artisans de la revue.

Crédit photo : Photo gracieuseté

HISTOIRE. Après un premier numéro portant sur l’année politique de 1867, voilà que la revue d’histoire régionale de la Mauricie et du Centre-du-Québec «Empreintes» aborde dans son deuxième numéro des sujets à caractère social, venant ainsi compléter le portrait de la région en 1867.

Sous la direction du professeur retraité de l’UQTR René Hardy, «Empreintes» nous entraîne cette fois chez les Abénakis d’Odanak, les pionniers de Victoriaville, les pauvres de Trois-Rivières, l’artiste Adolphe Rho de Bécancour, le magnat des affaires et député d’Yamaska Louis-Adélard Sénécal, et chez le tout puissant Monseigneur Laflèche.

On y voit aussi comment la publicité prenait sa place dans les journaux de l’époque et on revit l’année scolaire des enfants de l’époque. Le Centre d’archives régionales du Séminaire de Nicolet y est aussi à l’honneur.

Soulignons que le troisième numéro paraîtra en juin 2018, avec différents sujets d’intérêt mettant en vedette Louiseville, Bécancour, Victoriaville et Trois-Rivières. En 2019, dans la foulée des 50 ans de l’UQTR, on y traitera de la grande réforme de l’éducation québécoise, qui a doté notre région de ses collèges et de son université.

On peut s’abonner à la revue pour 16$ par année (deux numéros) ou soutenir le projet par un don. Plus de détails au www.empreintes.cieq.ca

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar