Une illumination pour la conversion de l’éclairage

Une illumination pour la conversion de l’éclairage

Francis Tessier et Alexandre Giasson d'IntelOpp ont mis de l'avant une application qui permet de gérer les étapes de conversion d'éclairage urbain.

Crédit photo : (Photo Patrick Vaillancourt)

INNOVATION. Plusieurs municipalités se tournent vers les luminaires au DEL afin de réaliser des économies d’énergie et d’argent à long terme. La conversion de l’éclairage urbain peut toutefois s’avérer un véritable casse-tête logistique. Avec l’invention d’une application, l’entreprise shawiniganaise IntelOpp vient révolutionner la façon de faire.

IntelOpp a été créé il y a environ un an et demi par Alexandre Giasson, Martin Pouliot et Francis Tessier.

Cette application détient une panoplie de données et de possibilités: on aperçoit le périmètre de la municipalité, il est possible de réaliser l’arpentage des rues, on peut trouver le positionnement des électriciens, l’identification visuelle des luminaires, et bien plus.

4000 luminaires à changer

Alexandre Giasson avait son entreprise en électricité avec Martin Pouliot et ils ont décroché un contrat d’éclairage de rue à Blainville il y a plus de deux ans.

«Ça représentait 4000 luminaires à changer, explique M. Giasson. On avait des cartes en papier pour la logistique. Les différentes équipes écrivaient des notes sur les cartes et on a perdu le contrôle de l’information. C’était difficile de savoir ce qui n’était pas fait et ce qui était fait. J’ai cherché une application qui pouvait faciliter les choses, mais il n’y en avait pas. C’est à ce moment que j’ai eu l’idée de coder une application.»

Après avoir réalisé une première version qui ne contenait pas tous les outils, Alexandre reçoit un appel de Francis Tessier qui est programmeur de métier. «Il ne pouvait pas mieux tomber!»

De trois mois à une semaine

L’application permet de réduire considérablement le temps pour un contrat, ce qui permet de baisser le coût. «Je ne prendrais plus de contrat de remplacement de luminaires si je n’avais pas cette application. Un contrat qui pouvait prendre trois mois peut prendre une semaine maintenant.»

Ce sont d’autres compagnies qui confectionnent les luminaires, mais l’application d’IntelOpp se branche au système pour gérer la logistique d’un projet.

De Shawinigan à Montréal

Le premier gros contrat pour IntelOpp a été la conversion des quelque 6000 luminaires de la Ville de Shawinigan. Plus récemment, l’entreprise a été en mesure de décrocher un contrat de 600 000$ afin de remplacer 134 000 luminaires à la Ville de Montréal.

«Dans l’appel d’offres de la Ville de Montréal, il était inscrit que la compagnie devait avoir un logiciel équivalent au nôtre, ou c’était IntelOpp. Alors on a donné une soumission pour toutes les entreprises qui voulaient obtenir ce contrat. En affaires, ça prend un peu de talent, mais surtout un bon timing. C’est une application de niche et elle ne sert pas à autre chose que ça», ajoute l’entrepreneur.

«La construction est souvent loin de l’informatique, et si je n’avais pas eu ma compagnie d’électricité, je n’aurais jamais eu l’idée de faire ça. On a aussi d’autres idées qu’on pourrait faire avec la même technologie. C’est dans nos plans de transférer l’application à d’autres domaines plus pointus. Je vois beaucoup d’opportunités», précise-t-il.

Maintenant que la compagnie est bien implantée et connue au Québec, les entrepreneurs d’IntelOpp visent le marché nord-américain, notamment en participant au Light Fair Show à Chicago en mai prochain.

 

Poster un Commentaire

avatar