Françoise Crête à Saint-Élie-de-Caxton pour un mois

Françoise Crête à Saint-Élie-de-Caxton pour un mois

Françoise Crête dépose ses bagages à Saint-Élie-de-Caxton tout le mois d'avril.

Crédit photo : gracieuseté

CONTE. La conteuse mauricienne Françoise Crête séjournera à Saint-Élie-de-Caxton tout le mois d’avril. Pendant cette résidence de création offerte par le Regroupement du conte au Québec (RCQ), elle travaillera notamment à l’écriture de son prochain spectacle Cœurs piégés, une histoire contemporaine de résilience au féminin.

Pendant un mois donc, Françoise Crête séjournera dans la résidence de création du conteur bien connu de Saint-Élie-de-Caxton Fred Pellerin.

Durant le mois de son séjour à Saint-Élie-de-Caxton, Françoise Crête rencontrera la communauté, mais aussi des familles syriennes établies dans la région pour partager leurs expériences de vie par l’intermédiaire du Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Trois-Rivières.

Le propos de son nouveau spectacle prend place dans un camp de réfugiés au Moyen-Orient. «Une graine de haine semée dans le cœur d’une petite fille pourrait être transformée, grâce aux histoires transmises par sa grand-mère, en un espoir de paix», explique-t-elle.

La paix, la force et la sagesse des femmes sont des thèmes au cœur de la démarche de la conteuse qui compte marier les formes traditionnelle et contemporaine du conte. Elle utilisera aussi une autre forme d’art qu’elle apprécie particulièrement: le théâtre d’objets.

Par cette résidence de création le RCQ souhaite offrir aux conteurs les moyens financiers et professionnels de créer. «Ce projet est donc un chaînon essentiel pour l’émergence de nouveaux spectacles en conte.»

Pour la voir

Françoise Crête donnera une prestation de son précédent spectacle, <@Ri>Esther<@$p>, au Rond Coin le samedi 14 avril à 19h30. Ce spectacle raconte l’histoire vraie d’une jeune fille arrivée en Nouvelle- France et travestie en garçon pour survivre.

Poster un Commentaire

avatar