Un automobiliste perd la vie après une poursuite policière

Un automobiliste perd la vie après une poursuite policière
(Photo : Photo TC Media - archives)

Un automobiliste âgé de 46 ans est mort dans un accident de la route, samedi matin, sur l’autoroute 40 à la hauteur de Maskinongé. L’accident s’est produit vers 10h30, suite à une poursuite policière.

Vendredi dernier, un appel aurait été logé à la Sûreté du Québec concernant un homme qui aurait tenu des propos suicidaires. Les policiers auraient localisé l’homme en question et l’auraient conduit à l’hôpital. Celui-ci aurait obtenu son congé en fin de journée et aurait été hébergé par un membre de sa famille.

Le lendemain, la personne qui l’hébergeait aurait constaté qu’il avait quitté en voiture et aurait alerté les policiers. Il a de nouveau été localisé par une policière, mais lorsqu’elle aurait voulu procéder à son interception, une poursuite aurait été enclenchée à très haute vitesse sur l’autoroute 40. Un tapis clouté aurait alors été déployé et le fuyard aurait, à ce moment, perdu le contrôle de son véhicule. Il aurait percuté le terreplein central. L’automobiliste de 46 ans a été transporté d’urgence à l’hôpital où son décès à été constaté.

Puisque ce décès est survenu dans le cadre d’une intervention policière, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été chargé de mener une enquête sur les circonstances de l’accident. Huit enquêteurs du BEI ont reçu le mandat d’enquêter sur cet événement et se sont déplacés sur les lieux de l’accident.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal  pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Le SPVM a fourni 2 experts en reconstitution de collision qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.

L’autoroute 40 ouest a été complètement fermée à la circulation le temps d’analyser la scène de l’accident et un détour a été imposé aux automobilistes par la route 138.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des