Six mois de prison pour avoir volé 36 000 $ à son employeur

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Six mois de prison pour avoir volé 36 000 $ à son employeur

JUSTICE. Michaël Bellemare, un jeune homme de 22 ans de Louiseville, a été condamné à purger une peine de six mois de prison pour avoir soutiré rien de moins que 36 000 $ à son ancien employeur.

Le juge Guy Lambert a décidé de ne pas acquiescer à la demande de la défense, qui suggérait plutôt une peine dans la collectivité pour son client qui présente un casier judiciaire vierge.

Au moment de rendre son verdict, lundi dernier, le juge a déclaré que Michaël Bellemare avait délibérément brisé le lien de confiance avec son employeur. En plus de sa peine d’emprisonnement, il devra se soumettre à une probation de deux ans.

Rappelons que Bellemare a plaidé coupable en janvier dernier, au palais de justice de Trois-Rivières, à un chef d’accusation de vol de plus de 5000 $. Les évènements sont survenus entre octobre 2012 et mai 2013 alors qu’il était à l’emploi de la Tabagie Grand-Père de Louiseville.

Le jeune homme en a profité pour voler des cigarettes et des billets de loterie au propriétaire de l’endroit, Michel Ringuette. Le pot-aux-roses a finalement été découvert lorsque M. Ringuette a entrepris des démarches pour vendre sa tabagie. Il a été très surpris lorsqu’il a constaté que son bilan financier affichait des pertes significatives.

Une enquête a rapidement été menée et l’employé a été arrêté. Dix mois après avoir plaidé coupable, Bellemare a admis devant le tribunal n’avoir toujours pas d’argent à verser à sa victime, et ce, même s’il a un nouvel emploi aujourd’hui.

Quant au propriétaire, il a depuis réussi à vendre sa tabagie. M. Ringuette a toutefois dû reporter ses plans de retraite puisqu’il doit toujours 15 000 $ à ses créanciers. S’il souhaite récupérer son argent, il devra songer à entamer un recours civil. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires