Les parents de Cédrika font appel à Claude Poirier

Par superadmin

Voilà maintenant plus d’un mois, le 31 juillet dernier, Cédrika Provencher disparaissait au coin de la rue Chapais et du boulevard des Chenaux. Depuis ce temps, les enquêteurs de la Sûreté du Québec et les bénévoles travaillent sans relâche pour tenter de retrouver la jeune fille. Cette semaine, à la demande de la famille, le journaliste-policier vedette de TVA, Claude Poirier, a accepté de collaborer avec les parents de Cédrika en fournissant son numéro de téléphone cellulaire pour recueillir des informations supplémentaires. De plus, mercredi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées au parc portuaire afin de souligner le dixième anniversaire de Cédrika.

Karine Fortier et Martin Provencher ne baissent pas les bras et espèrent toujours revoir leur fille. Afin d’ajouter une corde de plus à leur arc en ce qui a trait aux recherches, ils ont demandé à Claude Poirier de se joindre à eux. Celui-ci a accepté de s’impliquer dans cette démarche en répétant à plusieurs reprises qu’il le faisait à titre personnel, «comme un citoyen ayant une expérience dans ce domaine», a-t-il souligné. Lors d’un point de presse tenu lundi, le négociateur a poursuivi en indiquant qu’il n’est d’aucune façon lié à la Sûreté du Québec dans cette opération. «Les 80 000 dollars, c’est pour localiser la petite, pas pour trouver quelqu’un qui pourrait avoir trempé dans l’affaire», a-t-il ajouté.

Jusqu’à présent, Claude Poirier a reçu environ 150 appels sur son téléphone cellulaire. Le numéro pour le rejoindre est le 514 730-3940.

Des signes encourageants

Bien qu’il trouve encourageant de voir que le téléphone de Claude Poirier ne dérougit pas, Martin Provencher, le père de Cédrika, est conscient que tous les appels ne sont peut-être pas de la plus grande pertinence. «Je suis certain qu’avec Claude Poirier ça va donner quelque chose. C’est quelqu’un de discret et dont la réputation n’est plus à faire. De plus, c’est peut-être plus sécurisant pour les personnes qui savent quelque chose de parler à un individu qui ne fait pas partie de la police», fait-il savoir.

Réunis pour l’anniversaire de Cédrika

Mercredi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées au parc portuaire afin de souligner le dixième anniversaire de Cédrika. Pour l’occasion, une envolée de colombes suivie d’une envolée de ballons ont fait vibrer les gens massés aux abords du fleuve. «Les colombes représentent l’espoir et retournent toujours chez elles. Par cette action, nous voulons que Cédrika fasse comme ces oiseaux et revienne vers ses parents», a indiqué Lysanne Godin du mouvement scout. De plus, de vibrants témoignages de sympathie et des appuis de toutes sortes ont touché directement le cœur de Martin Provencher. «Nous sommes venus ici pour rendre hommage aux parents qui ont perdu leur petite fille et pour compatir avec eux», a témoigné Jacques Bisaillon. Vendredi, au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, une journée spéciale de prière a été organisée pour que Cédrika revienne chez elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires