Frappe antidrogue: arrestation de cinq hommes et une femme

Frappe antidrogue: arrestation de cinq hommes et une femme

Cette résidence de la route Lebrun à Maskinongé a été perquisitionnée par les policiers.

Crédit photo : Photo L'Écho de Maskinongé

POLICE. L’escouade d’enquête et de coordination du crime organisé de la Sûreté du Québec en Mauricie (EECCO) a procédé, ce jeudi, à une opération visant le démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants opérant principalement dans la MRC de Maskinongé.

«Cette importante opération policière vise principalement le trafic de stupéfiants, dont le cannabis, les méthamphétamines et la cocaïne dans le secteur de la MRC de Maskinongé. Le Groupe tactique d’intervention (GTI), le maître-chien et plus de 50 policiers ont participé à cette intervention antidrogue», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les policiers ont visité cette résidence de la rue Thisdel à Louiseville dans le cadre de cette vaste opération. Photo L’Écho de Maskinongé

Les policiers ont arrêté cinq hommes, soit Éric Durand, 49 ans de Maskinongé, Éric Frappier, 40 ans de Louiseville, André-Paul Baribeau, 58 ans de Louiseville, René Rivard, 36 ans de Louiseville et Pierre Labonne, 36 ans de Trois-Rivières.

Ces individus ont comparu au palais de justice en après-midi. Ils ont fait face à des accusations relatives au trafic de stupéfiants, à du recel, à la possession de stupéfiants et à la possession en vue de trafic. Des accusations de complot devaient également être portées contre certains d’entre eux.

Une femme âgée de 30 ans de Maskinongé a également été arrêtée et libérée sur promesse de comparaître.

«Cette opération est une des suites de l’opération Ouest qui a eu lieu au printemps 2017. Les enquêteurs poursuivent toujours les efforts à l’égard de ceux qui seraient tentés de prendre la relève en luttant quotidiennement et conjointement contre le trafic de drogues sous toutes ses formes», mentionne la SQ.

Des arrestations ont été réalisées dans cette propriété de la rue Sainte-Élisabeth à Louiseville. Photo L’Écho de Maskinongé

Au total, cinq perquisitions ont été effectuées dans trois résidences, un logement et un véhicule. Celles-ci ont permis  de saisir plus de 150 grammes de cocaïne, plus de 650 comprimés de méthamphétamine, plus de 118 grammes de haschich, 310 grammes de cannabis, 8 grammes d’ecstasy, 8 245 $ en argent canadien, des cigarettes de contrebande, deux pistolets à air comprimé, deux armes prohibées et des munitions. Un véhicule utilitaire sport de l’année 2017 a également été saisi comme bien infractionnel.

 

Poster un Commentaire

avatar