Des services d’urgence mieux organisés

Des services d’urgence mieux organisés
Robert Lalonde, préfet de la MRC de Maskinongé, Sylvie Clément, directrice générale de la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts, Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile et de la sécurité incendie, Pierre-Édouard Houde, gestionnaire en sécurité incendie à la MRC de Maskinongé, Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts et Raymond Beaudoin, directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Sauvetage en milieu isolé

URGENCE. Pour bon nombre de touristes, quadistes, motoneigistes ou randonneurs, il est difficile de bien se repérer en forêt ou dans les sentiers récréatifs de la région. Imaginez en cas d’urgence la difficulté avec laquelle les sauveteurs doivent composer pour rejoindre ces gens si les indications ne sont pas précises…

Pour remédier à la situation, la MRC de Maskinongé s’est dotée d’un nouveau système de repérage qui permettra de faciliter l’intervention des services d’urgence dans toutes les municipalités du territoire, notamment lors d’un accident hors route impliquant des véhicules récréatifs.

Plus tôt cet automne, la MRC a aussi mis en service son unité de sauvetage en milieu isolé (camion, remorque, côte-à-côte et équipements de sauvetage) basée à Saint-Alexis-des-Monts.

«Notre secteur est principalement constitué de territoires forestiers et de lacs. Assurer la sécurité des adeptes de plein air n’est pas une mince tâche. Après avoir vécu quelques cas d’urgence ces dernières années, la Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts souhaitait faire l’acquisition de ces équipements et la MRC a collaboré pour la réalisation de ce projet», rapporte Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Le Service de sécurité incendie de Saint-Alexis-des-Monts profite d’un investissement de 300 000$ pour permettre à son équipe spécialisée et qualifiée de répondre efficacement à ce type d’appels. Près de 200 000$ proviennent d’une contribution financière du ministère de la Sécurité publique.

Rapidité et efficacité

Avec l’implantation d’un réseau de 56 points de localisation dans les sentiers et de 64 bornes de rendez-vous à des endroits stratégiques, les intervenants pourront localiser plus rapidement l’accident et mieux coordonner l’intervention.

Ces points identifiés par des panneaux de signalisation comportent un numéro d’identification unique. Les secouristes qui interviennent hors route se baseront sur les coordonnées GPS de chacun de ces points. «Ça va permettre d’accélérer l’arrivée des secours lorsqu’un sauvetage est nécessaire», révèle Pierre-Édouard Houde, gestionnaire en sécurité incendie à la MRC de Maskinongé.

Ainsi, la population est invitée à surveiller ces points de localisation et à s’y référer au besoin. «La sécurité sera encore meilleure sur le territoire. Nous sommes mieux organisés. Nos pompiers sont bien formés et ils sont équipés pour pouvoir intervenir dans ce genre de situations, ce qui n’était pas le cas avant», rapporte M. Houde, en précisant qu’un Plan local d’intervention d’urgence impliquant de nombreux partenaires s’applique.

La MRC a élaboré son système de repérage et de localisation en suivant le modèle de la Ville de La Tuque, la première ville au Québec à avoir mis sur pied un tel système.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des