Une première politique culturelle à Saint-Élie-de-Caxton

Une première politique culturelle à Saint-Élie-de-Caxton
Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

CULTURE. La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton a adopté sa toute première politique culturelle en vertu de l’entente signée en 2017 avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec, qui prévoit des investissements de 60 000 $ sur une période de trois ans. Cette entente vise à bonifier les activités culturelles et à mettre en valeur l’histoire et le patrimoine de Saint-Élie.

Cette nouvelle politique intitulée «La culture au quotidien»  est issue d’une démarche de concertation portée par un comité de citoyens bénévoles. Elle permettra de guider les futures actions de la municipalité en matière de culture.

«Avec cette politique, on vient actualiser notre entente avec le ministère de la Culture. On a également défini des axes d’intervention qui s’inscrivent dans une vision à moyen terme et qui nous permettent de déterminer où sera Saint-Élie dans les 5 à 10 prochaines années sur le plan culturel et communautaire», commente Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton.

La municipalité souhaite notamment accroître l’accessibilité aux arts et à la culture, favoriser la participation et l’implication citoyenne à la vie culturelle, renforcer le soutien aux créateurs et aux arts et promouvoir l’image et la notoriété de Saint-Élie-de-Caxton, en tant que «village culturel, naturel et patrimonial».

En lien avec ces axes d’intervention, la municipalité s’est fixé 21 orientations desquelles découleront des plans d’action.

Diversifier son produit culturel

Dans son analyse et son diagnostic, le comité révèle que le nombre important d’artistes et d’artisans qui résident sur son territoire est l’une de ses forces. Il compte d’ailleurs miser là-dessus pour améliorer l’offre culturelle.

«Ce sont des ambassadeurs pour nous. Il faut offrir la possibilité à ces artistes, avec nos infrastructures et certains moyens financiers, de se pratiquer, de performer ou de se faire connaître», rapporte le maire.

«À Saint-Élie, notre tourisme, c’est un tourisme culturel! Fred Pellerin attire, et c’est tant mieux. Par contre, on a d’autres artistes et artisans locaux qu’on veut aussi mettre en valeur», ajoute-t-il.

Développer son plein potentiel

À l’heure actuelle, Saint-Élie-de-Caxton connait une belle popularité touristique. Le défi est toutefois de conserver cette popularité qui a un effet direct sur les commerces et sur les services offerts dans cette localité.

Robert Gauthier est d’avis que son village, pour demeurer attractif, doit solidifier ses acquis, dont le Garage de la culture et la montagne du Calvaire, et développer son plein potentiel culturel en soutenant de nouveaux projets. «On doit conserver notre originalité, notre aspect festif et notre imaginaire tout en mettant de l’avant des projets qui permettront d’améliorer et de bonifier la culture chez nous», affirme-t-il.

À court terme, le conseil municipal planche sur la réalisation de trois principaux projets. Premièrement, il prévoit construire son parc nature et culture tant attendu. «Nous sommes à l’étape de la confection du plan d’aménagement général. On pourra commencer les travaux cet automne, sinon le printemps prochain», indique le maire.

Deuxièmement, Saint-Élie souhaite investir dans son Garage de la culture. «Il a besoin d’investissements, ne serait-ce que pour l’utiliser 12 mois par année. On veut aussi améliorer le son et le rendre plus polyvalent», poursuit-il.

Finalement, la municipalité souhaite se doter d’un circuit historique. «On a déjà un circuit basé sur les contes de Fred Pellerin qui fonctionne bien. On veut aussi développer un circuit historique parce qu’à Saint-Élie, on a un patrimoine historique très riche avec l’église, le Calvaire et le Chemin de croix, qui est unique en Amérique du Nord.»

La population de Saint-Élie-de-Caxton pourra facilement consulter cette nouvelle politique culturelle puisqu’une copie a été distribuée à chaque foyer lors des derniers jours.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des