Un prix pour 38 ans d’implication

Daniel Birru dbirru@lechodemaskinonge.ca

Un prix pour 38 ans d’implication
Hélène D. Auger a reçu le prix "Artisan de la fête Nationale" pour l'année 2022. (Photo : Bernard Lepage)

DISTINCTION. Pour souligner ses 30 ans d’implication envers la ­Fête nationale du ­Québec à ­Saint-Léon-­le-Grand, la ­Société ­Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de la ­Mauricie a décerné le prix «  ­Artisan de la ­Fête ­Nationale  » 2022 à ­Hélène D. Auger, qui s’implique activement dans sa communauté.

Elle se dit très reconnaissante de son prix, mais assure qu’il a toujours été de soi pour elle de s’impliquer dans une cause qui lui tient profondément à cœur.

«  ­Ils m’ont dit que ça fait 38 ans que j’organise cette fête, mais les années, je ne les ai jamais comptées. Il faut dire que les nouvelles vont vite !  » dit la dame de 81 ans, ne s’attendant pas à recevoir un appel de sitôt pour discuter de son prix. Elle soutient que l’organisation de la ­Fête nationale a toujours fait partie d’elle, particulièrement pour les plus jeunes de la communauté, à qui elle souhaite passer un message.

«  J’organisais déjà la fête quand ­Offenbach est devenu populaire et que mes enfants interprétaient les succès de ­Gerry ­Boulet dans des concours de ­lip-sync  », se ­remémore-t-elle.

«  ­Nos enfants, nos jeunes, sont importants et il faut s’adresser particulièrement à eux dans l’élaboration d’une fête nationale. Cette année, la municipalité s’implique beaucoup et il est de notre devoir de guider les plus jeunes vers l’exemple. Et si on ne transmet pas nos valeurs et nos traditions envers la prochaine génération, il n’y aura pas de continuité,  » ­estime-t-elle.

Hélène D. Auger est une véritable figure dominante du mouvement dans son village de ­Saint-Léon-­le-Grand. Elle soutient que la municipalité n’a pas la même envergure que des villes comme ­Louiseville ou ­Grand-Mère, et que 90 % de la population de la ville de 1000 habitants provient du milieu agricole. Elle explique aussi que son amour pour l’événement remonte à ses plus jeunes années, dans son village natal de ­Saint-Barthélemy.

«  ­Quand j’étais plus jeune, bien plus jeune !, c’était véritablement l’événement de l’été. Chacun célébrait à sa manière. Mes parents m’amenaient voir les célébrations à travers le village. Je vais le dire bien franchement : quand tu fais bouger ta paroisse, quand tu t’impliques dans quelque chose, tu as l’impression que c’est vraiment valorisant, ça fait plaisir aux gens mais ça te fait plaisir aussi. Faire du bénévolat, c’est vraiment le fun, mais ça t’apporte beaucoup à ­toi-même, en quelque part,  » ­raisonne-t-elle.

En plus de la ­Fête nationale, ­Mme ­Auger s’est impliquée auprès de sa communauté depuis des décennies, notamment comme conseillère municipale, club de l’Âge d’Or, la ­SSJB locale et la ferme familiale.

Pour l’année 2022, la municipalité de ­Saint-Léon compte revivre, le 24 juin prochain, après deux longues années de pandémie. Mme ­Auger affirme qu’il y aura plusieurs activités dans la ville, notamment des aires de jeu pour les jeunes, pour les plus âgés, il y aura un souper offert au public. Il y a aussi des chansonniers invités. Les résidents sont invités à consulter la programmation officielle qui doit être dévoilée le 14 juin. Mme ­Auger espère que le public sera au ­rendez-vous pour prendre part à cette activité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires