Un premier album instrumental pour Nathalie Bellerive

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Un premier album instrumental pour Nathalie Bellerive
(Photo : courtoisie)

CULTURE. La pianiste de Louiseville Nathalie Bellerive a lancé le vendredi 4 décembre son premier album instrumental intitulé «Ose la vie!». Il s’agit de son tout premier opus de compositions originales.

Native de Louiseville, Nathalie Bellerive a cédé aux demandes de son entourage qui réclamait qu’elle mette enfin quelque chose sur disque. Elle s’est alors enfermée au studio Michel Lafontaine pour réaliser ce premier enregistrement. Le résultat, 19 compositions originales, écrites et interprétées au piano.

«Quand j’ai commencé, je ne croyais pas être capable de faire tout ça, avoue la pianiste. Ça faisait longtemps qu’on m’en parlait. Je ne réalisais pas à quel point les gens aimaient ça. J’ai toujours été accompagnatrice, je n’avais jamais joué un rôle de premier plan. C’était un défi pour moi. J’improvise au piano depuis longtemps, mais je ne prenais pas la peine d’écrire tout ce que je jouais.»

Comment elle s’est trouvée? «Je suis très contente du produit final. Ça reflète vraiment qui je suis. La sincérité. J’avais l’impression de faire de la peinture sonore. J’ai fait des découvertes et beaucoup appris avec ce projet-là.»

Nathalie Bellerive est née dans une famille de musiciens et étudie le piano depuis son très jeune âge. Elle complète son baccalauréat en musique à l’Université de Montréal, puis en enseignement à l’Université du Québec à Trois-Rivières. C’est comme enseignante à l’École primaire de Louiseville qu’elle gagne sa vie depuis 15 ans. Elle dirige également, en temps normal, des chorales d’enfants.

«Pas une chorale de performance, mais pour permettre à tous les enfants de se développer, qui aimaient chanter». Nathalie Bellerive accompagne aussi souvent de nombreux artistes dans les salles de spectacle à travers la province.

Ce premier album marque pour elle un passage. «Ose la vie! nous raconte le courage du changement, la force d’avancer dans les sentiers moins empruntés et la bienveillance envers ceux qu’on aime», en particulier ses enfants. «C’est une autre étape de ma vie. C’est un accomplissement pour moi. En même temps, ça laisse quelque chose à mes enfants».

La pièce Félix-Antoine lui a justement été inspirée par ses deux fils, lesquels sont eux aussi musiciens. Nathalie Bellerive affectionne les mélodies douces, nous rappelant le style d’Alexandra Streliski. «Un album de douceur hivernale. Oser la vie, c’est faire le choix de continuer à marcher afin de se sentir vivant. Oser la vie, c’est le dépassement et l’accomplissement de soi.»

Nathalie Bellerive a déjà l’intention de poursuivre sur sa lancée. «Je compte en faire d’autres et faire des spectacles ». Elle a déjà en banque plusieurs titres.

Son album fera aussi, œuvre utile. Pour chaque album vendu, la compositrice versera 1$ pour chaque album vendu au Club des Petits Déjeuners.

Elle invite le public à l’écouter sur YouTube dans un enregistrement réalisé à la chapelle Richard Phillibert. Son disque sera accessible sur toutes les plateformes numériques dès ce lundi 7 décembre, dans les magasins de musique de Louiseville et sur le web.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires