Troisième spectacle d’Yves Lambert à Maskinongé

Troisième spectacle d’Yves Lambert à Maskinongé
Le trio est composé de Tommy Gauthier, d'Yves Lambert et d'Olivier Rondeau. (Photo : Photo courtoisie)

MUSIQUE. À travers quelques séjours à l’étranger, Yves Lambert prend un moment pour s’arrêter au Magasin général Le Brun de Maskinongé à la fin du mois afin d’y présenter son plus récent spectacle en formule trio tiré de sa tournée «Tentation».

Connu comme étant l’un des membres fondateurs du populaire groupe de musique traditionnelle La Bottine Souriante, Yves Lambert propose à son public une interprétation personnelle et créative du répertoire traditionnel québécois.

Depuis le début de sa carrière solo en 2003, le charismatique chanteur et accordéoniste affirme fièrement sa nouvelle identité. «Ma vie professionnelle est un long trajet marqué par des étapes et une maturité autant dans ma vision que dans ma façon d’interpréter la musique traditionnelle. Je vis dans un contexte musical de grande qualité. J’en suis très reconnaissant», exprime l’artiste toujours vif d’esprit.

Avec ses partenaires, Tommy Gauthier et Olivier Rondeau, M. Lambert offre un spectacle festif, nuancé et soigneusement ficelé. «Ça fait 17 ans que je joue avec eux autres. Ce sont des musiciens extraordinaires. Nous avons une belle compatibilité. Avec le temps, on a développé une belle amitié et une belle complicité. Je suis rendu à un endroit dans ma carrière où je me sens très privilégié dans la connaissance, dans l’analyse autant politique que sociale ou artistique. Je suis fier de ce que j’ai accompli», souligne-t-il.

Du haut de ses 63 ans, le Lanaudois déborde encore d’énergie sur scène. Sans perdre de vue ses racines, Yves Lambert partage continuellement sa passion pour la musique traditionnelle, pour le Québec et pour le patrimoine culturel avec son langage coloré.

Il présentera notamment, dans l’Grenier du Magasin général Le Brun, des pièces incontournables de La Bottine Souriante. «Ça fait 17 ans que j’ai laissé la Bottine, mais on dirait que les gens ne le savent pas. Je prends plaisir à les faire ces pièces-là parce que les gens aiment ça. Ils viennent me voir en spectacle et je veux qu’ils grouillent un peu. Ils repartent avec le sourire à la fin et c’est ce qui est important. Ces pièces-là ont marqué deux générations et j’en suis très conscient», confie-t-il.

Il promet également de puiser dans ses propres créations et dans le répertoire traditionnel québécois qui, malgré son âge, reste toujours incroyablement pertinent et contemporain, car les thèmes abordés y sont universels.

Son passage à Maskinongé est toujours particulier, avoue M. Lambert, puisqu’il adore le cachet singulier de cette salle de spectacle. «Le Magasin général Le Brun, c’est un endroit magnifique. Ils ont un public fidèle. C’est un lieu intéressant à visiter. Ça fonctionne bien et c’est reconnu. Ça représente bien ce qui se passe en Mauricie. C’est une région qui a de l’esprit et qui est entreprenante. Il y a un dynamisme incroyable et c’est un milieu accueillant.»

Nouveau spectacle, nouvel album

Yves Lambert annonce qu’il aura une année très chargée en 2020. En plus de ses nombreux spectacles prévus sur la scène internationale, notamment en Espagne, au Danemark et au Brésil, l’artiste prévoit travailler sur un nouveau spectacle. «Je vais investir beaucoup de temps au niveau du Québec. J’avais l’habitude de suivre le courant, mais cette fois je veux développer une stratégie pour être plus présent. Je veux offrir un nouveau spectacle, un vrai spectacle pour le Québec! Je suis là-dedans présentement. C’est une continuité du concept basé sur les tentations de Saint-Antoine. Un concept issu du Moyen Âge. C’est beaucoup axé sur la thématique du diable, du monde spirituel et le volet festif  là-dedans. C’est une espèce d’alchimie. Un spectacle avec un bel éclairage, une mise en scène et des projections. Quelque chose de scénarisé, car j’ai beaucoup d’appétit. Je vais introduire le conte là-dedans», avance-t-il. Un nouvel album pourrait également voir le jour à la fin de l’année ou quelque part en 2021. «Je suis actif, mais il faut avoir des projets pour rester actif», termine-t-il.

Yves Lambert TRIO | Magasin général Le Brun de Maskinongé | 29 février, 20h | Billets: 819-227-2650 | Coût: 35 $

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des