Sylvain Chiasson fait encore du bruit

Photo de _L'Écho de Maskinongé
Par _L'Écho de Maskinongé
Sylvain Chiasson fait encore du bruit
Sylvain Chiasson et quelques tambours de sa quatrième génération de Nordic Djembé.

Sylvain Chiasson, l’homme-orchestre de la Troupe Caravane, a toujours fait sa marque sur plusieurs tableaux: guitariste, percussionniste, harpiste, marionnettiste, échassier, comédien, animateur, concepteur, réalisateur de décors, costumes, accessoires et instruments de musique. En effet, le luthier de Saint-Paulin lance présentement sur le marché, sa quatrième génération de Nordic Djembé, confectionnée à 100 % à partir de matériaux de la région.

Sylvain Chiasson œuvre dans les arts depuis très longtemps. En fait, depuis 1984 en tant que luthier, peintre, concepteur de marionnettes géantes, musicien, échassier et comédien dans la Troupe Caravane depuis 1990.

Fils de menuisier-ébéniste, l’amour du bois l’habite dès son plus jeune âge. Depuis 1984, il réalise des prototypes d’instruments inusités ainsi que des harpes celtiques. C’est alors qu’en 1989 qu’il commence à concevoir et à produire les Nordic Djembé, une série de tambours en bois léger du Québec, de dimension moyenne et d’une grandeur moyenne, produisant un son puissant, profond et vibrant. Il est par la suite le sujet d’une émission télévisée de la série «Solistes» diffusée dans toute la francophonie. En 2007, il est aussi couronné gagnant de la 9e édition des Métiers d’art de l’organisme Culture Mauricie.

Pour cet artiste multidisciplinaire, chaque projet qu’il entreprend est comme un voyage. «Tous les projets que je réalise et quand je travaille dans mon atelier: c’est ça ma façon de voyager! Chaque instrument que je créer, chaque chose que je fais est un univers différent», souligne-t-il.

La fabrication d’un tambour demande à Sylvain Chiasson environ six à huit heures de travail. Tous les matériaux servant à produire ses tambours proviennent de la région. Perfectionniste, le luthier de Saint-Paulin parle avec énormément de passion des tambours qu’il fabrique. Le prix d’un tambour se situe autour de 150 $, de laisser savoir Sylvain Chiasson, un homme tout à fait heureux dans ce qu’il fait, malgré le marché compétitif auquel il doit faire face.

Aujourd’hui, en 2009, ne cessant de parfaire ces instruments, l’artiste s’engage dans la création et la production de sa quatrième génération de tambours. Heureux dans l’application de ses multiples talents, à titre personnel et heureux également dans sa participation à divers projets avec la Troupe Caravane, avec entre autres sa conjointe Sarah Barbieux, Sylvain Chiasson se produit un peu partout au Québec pouvant ainsi faire connaître ses nombreux talents.

Pour en savoir davantage sur Sylvain Chiasson ou sur la Troupe Caravane, rendez-vous sur le site Internet via le www.troupecaravane.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires