Promouvoir le sarrasin, son histoire et ses produits dérivés

Promouvoir le sarrasin, son histoire et ses produits dérivés
Sieur Marc H. Plante, Grand Maître de la Confrérie des Sarrasins. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

Confrérie des Sarrasins

LOUISEVILLE. Le sarrasin occupe une place de plus en plus importante dans la gastronomie québécoise. La popularité grandissante de cette céréale nutritive n’est toutefois pas étrangère aux efforts déployés par les membres de la Confrérie des Sarrasins de Louiseville ces dernières années.

Depuis sa fondation en 1997, la Confrérie des Sarrasins fait la promotion de cette céréale pour ses nombreuses vertus, mais aussi de son histoire, de sa région et de ses produits dérivés.

À l’occasion du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville qui débute ce week-end, l’organisme tiendra un «Chapitre» le 5 octobre, lequel permettra l’intronisation de nouveaux membres.

La Confrérie des Sarrasins ajoutera dans ses rangs cinq nouveaux sieurs, soit Martin Caron, premier vice-président de l’Union des producteurs agricoles, Karell Desaulniers, coordonnatrice à la vitalité du milieu à la Ville de Louiseville, Martin Dubé, diacre permanent du diocèse de Trois-Rivières et impliqué dans la pastorale des paroisses Saint-Frère-André et St-Antoine-de-Padoue, Julio Cesar Duràn Mancilla, prêtre modérateur et Mgr Pierre-Olivier Tremblay, évêque auxiliaire au diocèse de Trois-Rivières. Quant à eux, Doris Scott, retraitée et bénévole active de Louiseville ainsi que Louis-Maxim Toutant, représentant marketing à la Corporation de Transports collectifs de la MRC de Maskinongé seront nommés écuyers. Des nouveaux membres d’honneur seront aussi admis, dont l’actuel député de Maskinongé, Simon Allaire et Isabelle Bordeleau, agente de développement territorial à la MRC de Maskinongé.

Ces ambassadeurs pourront à leur tour défendre le sarrasin au nom de cette confrérie. «On doit continuer de faire rayonner le sarrasin chez nous, mais aussi ailleurs. Nos nouveaux membres jouent un rôle important pour atteindre cet objectif-là», souligne Sieur Marc H. Plante, Grand Maître de la Confrérie des Sarrasins.

Cette intronisation suivra l’Accueil et la Bénédiction du sarrasin et précédera le traditionnel banquet qui aura lieu au Club de golf Links O’Loup de Louiseville.

Année charnière

Au cours de la prochaine année, les membres de la Confrérie des Sarrasins amorceront une importante réflexion qui servira à revoir les façons de faire de l’organisme. La Confrérie souhaite revoir son modèle ainsi que sa structure. «On veut se questionner, se moderniser et changer des choses. On veut aussi revoir ce qu’on peut faire pour attirer davantage de membres et pour se mettre encore plus de l’avant au niveau de la défense du sarrasin. On veut simplement se repositionner», rapporte le Grand Maître.

La Confrérie estime avoir connu beaucoup de succès avec la publication de son nouveau livre de recettes, l’an dernier. Cet ouvrage est d’ailleurs utilisé dans bon nombre d’émissions télévisuelles de cuisine, remarque l’organisme.

«Nous sommes très fiers de ça, mais on veut plus encore. On aimerait vivre d’autres histoires à succès comme ça», révèle M. Plante. «L’idée, c’est de voir si on ne pourrait pas faire autre chose ou tout simplement faire différemment tout en gardant la même mission. On veut faire rayonner davantage notre milieu. Le fondement de la confrérie va demeurer. On fera toujours la promotion du sarrasin, de ses dérivés et de notre milieu. Cependant, on veut trouver un moyen de montrer que la confrérie, le sarrasin et les produits du terroir sont toujours d’actualité.  Nous avons l’intention de développer encore plus les façons d’utiliser le sarrasin. Le pays du sarrasin, c’est ici. Notre souhait, c’est que le sarrasin soit vivant 365 jours par année dans la vie des gens.»

Implication

La Confrérie des Sarrasins est un partenaire majeur du Festival de la galette de sarrasin de Louiseville. En plus d’y opérer un kiosque de vente de galettes de sarrasin lors de l’événement, les bénévoles de l’organisme assurent une présence constante dans le milieu tout au long de l’année, notamment lors des journées portes ouvertes sur les fermes de la région, lors du relais pour la vie ou lors des sorties du char allégorique du festival. «Ce qui est intéressant c’est que nous avons une belle implication de nos membres. Il y a aussi une belle relève au sein de notre organisation. On doit continuer le travail tout en maintenant cet intérêt. On part sur des bases solides pour réfléchir à notre avenir. Depuis la fondation de la confrérie, du travail exemplaire a été fait. On doit poursuivre ce travail pour pouvoir grandir. Le sarrasin, c’est un produit formidable», affirme Sieur Marc H. Plante.

Troisième Grand Maître

Depuis mai dernier, Marc H. Plante a pris la relève de Réjean Beaudoin qui était à la tête de la Confrérie des Sarrasins de Louiseville depuis 12 ans. M. Plante devient le troisième Grand Maître de la Confrérie fondée par Sieur Jules Baribeau.

«J’ai accepté le défi parce que nous avons une équipe extraordinaire en place. Tout le monde se complète bien. Nos bénévoles sont dévoués, ils sont de tous les âges et avec des compétences diversifiées comme il n’y en a pas dans les autres organismes. C’est merveilleux! Les gens travaillent ensemble. L’autre raison, c’est que j’aime mon milieu, je l’ai à cœur et je suis fier. J’ai toujours été impliqué auparavant et j’ai décidé de continuer de défendre mon milieu et de le mettre en valeur de cette façon. Ça me touche. Dans cet organisme, le travail se fait dans l’harmonie et le plaisir. J’entends servir l’organisme du mieux que je le peux.»

Rappelons que la Confrérie des Sarrasins entretient de nombreux liens avec la communauté, les confréries du Québec et d’outre-mer. Le financement de l’organisme est notamment assuré par la vente de produits dérivés disponibles en ligne sur https://www.confreriedessarrasins.ca/ ou dans différents points de vente de la région.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des