Le Vent du Nord et De Temps Antan: en SOLO… tous ensemble!

Le Vent du Nord et De Temps Antan: en SOLO… tous ensemble!

Le Vent du Nord et De Temps Antan

Crédit photo : (Photo LePetitRusse)

MUSIQUE. Les groupes de musique traditionnelle Le Vent du Nord et De Temps Antan se regroupent pour la première fois sur un album, intitulé «Notre album SOLO».

«Notre album SOLO» est tiré du spectacle SOLO qui est en tournée à la fois au Canada et à l’international depuis 2016. Les 11 pièces qui se retrouvent sur l’album invitent à la fête et font sourire.

Si l’album est essentiellement composé de chansons originales, on découvre aussi quelques chansons tirées des archives. C’est notamment le cas de «Nicolas», qui a des versions différentes selon la région dans laquelle la chanson est partagée. Sur l’album, les versions de la Mauricie et de la Montérégie ont été jumelées.

Le tout sonne comme de grandes retrouvailles familiales.

«En musique traditionnelle, il faut se regrouper, lance André Brunet, violoniste avec Le Vent du Nord. D’ailleurs, on a décidé d’enregistrer l’album tous ensemble. On s’est réuni dans un grand local du studio Piccolo à Montréal. C’est en jouant en même temps qu’on a découvert notre son. Il y a eu une certaine prise de conscience. On voulait garder l’énergie et le dynamisme du spectacle.»

Le résident de Saint-Sévère a rejoint son frère Réjean au sein du Vent du Nord il y a un an, lui qui évoluait depuis plus de 10 ans avec De Temps Antan. Il faut dire que la musique traditionnelle est arrivée tôt dans la vie des frères Brunet. André a développé sa passion pour le violon dès l’âge de neuf ans. Cela l’a notamment mené dans plus de 15 pays avec La Bottine Souriante au tournant des années 2000.

«Avant de se lancer dans le projet de la tournée et de «Notre album SOLO» il y a quelques années, on s’est demandé s’il y avait un marché au Québec pour que la musique traditionnelle perce dans les salles de spectacle. La dernière grosse tournée majeure de musique traditionnelle remonte peut-être à 2004 avec La Bottine souriante. Dès la première année du projet, on a fait 14 concerts. On a vu qu’il y avait un intérêt», raconte André Brunet.

Depuis plusieurs années, Le Vent du Nord parcourt le Québec et les festivals de folk et de musique du monde sur plusieurs continents avec leur musique.

«Je crois que ce qui nous distingue, c’est qu’on est très chaleureux, soutient Réjean Brunet. Ç’a été une belle aventure en Europe, dans la dernière année. Là-bas, ils tripent sur notre musique, un peu de la même façon qu’on peut aimer le jazz ou le blues, qui sont plus typiques des États-Unis.  (…) Au Québec, il y a encore ce préjugé de la ceinture fléchée qui entoure la musique traditionnelle. Il faut être fier de notre musique. Elle se forge depuis 400-500 ans.»

 

Le saviez-vous?

Le spectacle folk/trad SOLO a remporté le Prix Opus 2018 dans la catégorie Concert de l’année / Musique du monde

 

Poster un Commentaire

avatar