Gabriel Lépine: un artiste qui fait du bien

Gabriel Lépine: un artiste qui fait du bien
Gabriel Lépine, artiste multidisciplinaire de Saint-Mathieu-du-Parc. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

CULTURE. La MRC de Maskinongé regorge de talents et d’artistes généreux. Gabriel Lépine en est un bel exemple.

Établi à Saint-Mathieu-du-Parc depuis un an, cet artiste talentueux a entamé, en juillet dernier, une tournée des résidences pour aînés de la MRC de Maskinongé afin d’offrir un moment de divertissement à ceux et celles qui ont le plus souffert pendant la pandémie. En tout, il visitera près d’une vingtaine de résidences pour aînés.

« Après un an à ne pas pouvoir faire de l’art, j’avais besoin de recommencer. J’aime rencontrer ces gens-là. J’avais déjà fait un projet semblable sur la Rive-Sud à l’occasion du temps des Fêtes et j’ai décidé de répéter l’expérience dans la MRC de -Maskinongé pendant l’été. Plusieurs résidents ne reçoivent pas de visite. C’est tellement triste. Mon projet permet de briser leur isolement et d’égayer leur journée. C’est quelque chose qui me tient à coeur », raconte Gabriel Lépine.

Chaque fois, le chanteur et pianiste présente son spectacle « La boîte à chansons des souvenirs ». Il offre une prestation d’une trentaine de minutes en plein air dans le respect des mesures sanitaires. Les résidents sont invités à sortir à l’extérieur de leur établissement ou à se rendre à une fenêtre pour assister au spectacle. « J’amène les résidents dans un voyage à travers les grands moments de leur vie avec des chansons populaires de différentes époques. Je les invite aussi à me faire des demandes spéciales des chansons qu’ils aimeraient entendre », indique l’artiste originaire de -Bécancour.

Cette initiative est possible grâce à l’Entente de développement culturel entre le ministère de la -Culture et des -Communications du -Québec et la -MRC de -Maskinongé.

Gabriel -Lépine avait déposé sa candidature dans le cadre d’un appel de projets, le printemps dernier. Six autres artistes avaient également soumis leur dossier pour cette tournée des résidences.

Rappelons qu’en 2020, entre deux vagues de pandémie, le duo Danse Sadaaqa avait aussi offert une expérience semblable liée à la danse orientale. M. Lépine constate que tous ces moments de divertissement sont grandement appréciés par les résidents, les employés ainsi que les gestionnaires.

« La réponse est très bonne jusqu’à maintenant. L’objectif, c’est de leur faire vivre des souvenirs. À partir du moment où ils ont des demandes spéciales, je me dis qu’ils n’ont pas le choix de replonger dans leurs souvenirs. Depuis le début, le commentaire que je reçois le plus souvent, c’est que le choix des chansons est bon. Ça démontre que j’ai misé sur les bonnes chansons et que je couvre assez large pour que tout le monde soit content », reconnait-il.

« Pour une personne atteinte d’Alzheimer, on dirait que la dernière chose qui part, c’est la musique ! Mon grand-père est atteint de cette maladie et c’était un chanteur depuis qu’il était tout jeune. La musique est encore avec lui. Dans les résidences, la plupart des gens chantent et ils savent encore les paroles des chansons, mais ils ne se souviennent malheureusement pas de leur nom ou du nom de leurs enfants. C’est spécial quand même. La musique traverse le temps, et ce, peu importe ce qui se passe dans notre vie. C’est vraiment fascinant », témoigne l’artiste.

Au cours des prochains mois, Gabriel Lépine se concentrera sur le montage d’un spectacle qu’il souhaiterait présenter à l’amphithéâtre naturel, situé au Parc récréoforestier de Saint-Mathieu-du-Parc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires