Fred Pellerin lance son quatrième album solo

Photo de Pier-Olivier Gagnon
Par Pier-Olivier Gagnon
Fred Pellerin lance son quatrième album solo
La couverture du nouvel album «Après» de Fred Pellerin.

MUSIQUE. Quatre années se sont écoulées avant de voir apparaître la plus récente œuvre musicale de Fred Pellerin intitulée Après. Le conteur et chanteur de Saint-Élie-de-Caxton vient de lancer son cinquième disque, le quatrième solo. Un album complètement intime, touchant et original. Préparé entre ses tournées au Québec et en Europe, entre l’écriture de documentaires, de films et ses nombreuses collaborations, le dernier opus de Fred Pellerin se veut aujourd’hui le fruit d’une création musicale teintée d’émotions. Pourquoi Après? «Il y a une récurrence de cette affaire-là, de l’après! Après la mort, après l’amour, après une chute ou après un échec….C’est un peu une proposition de lecture que je fais avec ce titre-là. C’est une porte installée dans le mur de la fin, de la possibilité d’un passage sur le grand recommencement», confie l’artiste. Fred Pellerin ne s’était pas plongé tête première dans un projet semblable depuis longtemps. Il n’avait toutefois pas mis de côté pour autant le plaisir de fabriquer du matériel musical en temps opportun. «Il y a un rapport de grand plaisir dans la création d’un album. Je chante des tounes calmes, un peu mélancoliques ou poétiques planantes. Malgré ça, dans le processus, il y a quelque chose qui est très heureux. C’est la rencontre avec mon ami Jeannot (Bournival). Quand on se lance dans un projet d’album, on se promet de passer des heures ensemble et de créer. Ce n’était pas une nécessité, mais j’avais le goût d’attaquer une autre affaire sans être stressé et sans avoir de délai précis. Ce n’était pas une obligation, mais plutôt un désir d’avoir du plaisir», raconte-t-il. Même s’il évolue dans le conte, Fred Pellerin accorde une place importante à la chanson. D’ailleurs, depuis plus d’un an, la musique est plus présente que jamais dans son domicile de Saint-Élie-de-Caxton. «Depuis un bout, je joue beaucoup de guitare chez nous. Je chante des chansons à mes enfants et je ne sais pas pourquoi. Il y a un temps où je chantais sur scène et j’avais moins le goût d’en jouer chez nous. Tous les soirs, je sors ma guitare et si je ne le fais pas, mes enfants me le demandent. Eux aussi prennent goût à la musique. Il y a un retour de la musique dans la maison et j’avais envie de faire quelque chose de bien proche du monde».

«J’avais envie de faire quelque chose de bien proche du monde» – Fred Pellerin

Un album qui lui ressemble Les pieds bien ancrés dans son Caxton, Fred Pellerin nous transporte sans gêne dans une nouvelle aventure. Il est d’avis que cet album est celui qui lui ressemble le plus. «C’est celui qui est le plus proche de moi. Ça me ressemble gros. Mis à part une pièce qui est un peu plus arrangée, l’album là, tu l’écoutes et c’est comme si je jouais à la table chez vous. On travaillait sur cet angle-là, sur le dépouillement des tounes pour les mettre le plus proche possible de ce qu’elles sont sur une guitare et une voix. Le prochain album que je vais faire, on va finir de le déshabiller. On va se rendre au bout de l’affaire pour oublier les machines qui a entre l’écoute et l’enregistrement. On veut se rendre le plus proche possible de la personne qui l’écoute», lance le populaire personnage. Le disque Après contient 10 pièces. Fred Pellerin signe l’un de ces textes avec Josée Beaudoin et Manu Trudel. Pour le reste du contenu, l’artiste propose quelques reprises et certaines pièces inédites de différents collaborateurs. «Dans la façon d’aborder les pièces, de les travailler et dans les couleurs qu’on leur donne, on reconnait notre signature». Solide équipe Fred Pellerin accorde encore une fois beaucoup de place à son bon ami Jeannot Bournival dans ses créations, lui qui signe les arrangements, la réalisation et l’enregistrement de cet album dans son Studio Pantouf. «Depuis 12 ans qu’on fait de la musique ensemble. Le studio de Jeannot est très près de chez nous. Quand on rentre dans sa cabane et qu’on lui met une chanson dans sa machine, il n’y a pas un rapport comme ailleurs. Quand j’entre chez eux, je ne m’en vais pas directement dans un studio et on n’a pas besoin de se créer un horaire. On a une façon de travailler ensemble qui fait qu’on sait vers où on veut aller. Il y a bien des questions qu’on ne se pose plus. Il y a une belle fidélité et une belle collaboration qui sont payantes dans le temps et dans son efficacité», reconnait-il. Projets Fred Pellerin poursuit sa tournée au Québec et en France. Son spectacle de contes sera présenté jusqu’à l’été 2020. Il termine présentement les dernières retouches de son spectacle qui sera présenté avec l’Orchestre symphonique de Montréal pour Noël. Le Caxtonien prévoit également produire un long métrage mettant en vedette L’Arracheuse de temps dès l’an prochain. Son nouvel album est actuellement disponible partout. Pour tous les détails, visitez son nouveau site Web: http://www.fredpellerin.com/

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des