«Change le monde, une oeuvre à la fois», pour une 10e année

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
«Change le monde, une oeuvre à la fois», pour une 10e année
(Photo : courtoisie)

CULTURE. Initié par le Réseau In-Terre-Actif, secteur jeunesse du Comité de Solidarité/Trois-Rivières, le projet «Change leMonde, une oeuvre à la fois» était de retour pour une 10e année.

Dans le cadre de ce projet, des élèves de secondaire 3 de l’école l’Escale ont réalisé une œuvre collective, visant à utiliser les masques jetables pour présenter des messages d’espoirs.

Jusqu’au 16 mai au Musée POP de Trois-Rivières, l’exposition propose une rétrospective d’une vingtaine d’oeuvres phares exposées au cours des 10 ans d’existence du projet. Elle présente aussi une série d’oeuvres collectives percutantes réalisées en contexte pandémique au cours de l’année 2020-2021 par des groupes scolaires, communautaires et autochtones de la région.

Rétrospective

Depuis 2011-2012, près de 3500 personnes de la région, majoritairement des jeunes du secondaire, ont pris part à «Change le monde, une oeuvre à la fois» et ont été sensibilisées sur divers enjeux actuels. Trente milieux scolaires ou communautaires différents ont été accompagnés par l’équipe du Réseau In-Terre-Actif dans le processus de réflexion, de recherche et de création. Au total, près de 2000 oeuvres artistiques ont été créées et environ 600 exposées au public.

La variété des publics rejoints par «Change le monde, une oeuvre à la fois» démontre la capacité du projet de démocratiser la culture et d’accompagner la formation d’une culture plus démocratique permettant des prises de paroles citoyennes libres et diversifiées.

Au fil des ans, le projet a été réalisé auprès de jeunes du secondaire, de personnes en situation d’exclusion sociale, de groupes de femmes, de familles, de personnes aînées jumelées avec des élèves, des personnes autochtones jumelées avec des personnes allochtones, de personnes immigrantes en processus de francisation, de jeunes adultes d’Afrique francophone et d’Amérique centrale jumelés à des jeunes stagiaires internationaux québécois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires