Recyclage de piles : l’École de Yamachiche-Saint-Léon se démarque

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Recyclage de piles : l’École de Yamachiche-Saint-Léon se démarque

ENVIRONNEMENT. Deux écoles de la Mauricie se sont démarquées au 5e concours d’ENvironnement JEUnesse et d’Appel à Recycler. Il s’agit de l’École de Yamachiche-Saint-Léon et du Cégep de Shawinigan.

Deux écoles de la Mauricie se sont démarquées dans le cadre de ce concours de recyclage de piles. Dans un premier temps, l’École de Yamachiche-Saint-Léon a obtenu la première place dans la catégorie «Écoles primaires et secondaires de 251 à 499 élèves». Les 315 élèves ont amassé 625,6 kg de piles recyclées. L’école se mérite une bourse de 1000$.

«C’est la troisième fois qu’on gagne le concours dans notre catégorie, et à chaque fois ça nous permet de grossir notre entreprise scolaire Botania, soit une entreprise d’horticulture qui permet aux élèves de cultiver des centaines de plants de légumes et de fines herbes et ensuite de les vendre à la communauté», souligne David Jutras, enseignant à l’École de Yamachiche-Saint-Léon.

Aussi, le Cégep de Shawinigan a obtenu la deuxième place dans la catégorie «Niveau collégial de 1 001 à 3 499 personnes étudiantes», se méritant du même coup une bourse de 500$. Les 1028 étudiants ont réussi à amasser 110,6 kg de piles.

«Le concours de recyclage de piles est un moyen concret et facile à implanter qui permet de faire une différence dans les établissements scolaires», soutient Simon Cormier, animateur socioculturel au Cégep de Shawinigan et membre du réseau Cégep Vert du Québec d’ENvironnement JEUnesse.

11 000$ remis à 13 établissements scolaires

À l’échelle provinciale, la 5e édition du concours d’ENvironnement JEUnesse et d’Appel à Recycler se clôture avec un total de 17,65 tonnes de piles récupérées dans les écoles et les cégeps du Québec.

«C’est impressionnant de voir que malgré les nombreuses embûches de la dernière année, le concours mobilise toujours autant les établissements participants, souligne Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse. La première année, nous avions amassé cinq tonnes et cela nous paraissait énorme! Aujourd’hui, on peut être fières et fiers d’avoir collecté plus de 130 tonnes de piles au fil des ans, ce qui est colossal!»

«C’est une fierté de recenser un aussi grand nombre de jeunes participant au concours. Ces derniers donnent un bon exemple partout au Québec et prouvent que les habitudes de récupération des piles et batteries vont de l’avant malgré la pandémie. Nous devons tous contribuer à détourner les piles et batteries des sites d’enfouissement grâce à l’éducation et à la sensibilisation de la jeunesse», ajoute Chada Ben Allal, coordinatrice Marketing chez Appel à Recycler.

Pour l’attribution des bourses, les écoles sont divisées en trois catégories en fonction de leur taille. Pour chaque catégorie, on compte une première bourse de 1000$ et une seconde de 500$. Il en va de même pour les établissements collégiaux. À ces 12 bourses s’ajoute un grand prix toute catégorie confondue. Ces bourses servent à financer des projets environnementaux comme la mise en place d’îlots de tri, la création de jardins éducatifs, l’achat de bacs de recyclage et de compostage et du matériel de sensibilisation à la gestion de matière résiduelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires