Quelques règles d’or pour un Noël vert

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Quelques règles d’or pour un Noël vert

Que diriez-vous de passer un Noël vert cette année? Voici quelques conseils pour concilier célébrations avec réduction et récupération.

Au lieu d’offrir un bien matériel, pourquoi ne pas offrir de rendre service ou offrir de votre temps? Les activités de plein air ou les sorties culturelles sont aussi de bonnes idées. Pour les traditionnels échanges de cadeaux, privilégiez plutôt les produits durables ou, encore mieux, soyez créatifs et fabriquez vous-mêmes vos présents.

«On pourrait penser à utiliser de la matière durable pour servir à table. Nos grands-parents utilisaient de la vraie vaisselle pour nous recevoir. L’idée étant toujours de réduire à la source, alors il faut produire moins de matières résiduelles. La styromousse ou la vaisselle en plastique sont souvent constituées de plastique #6, alors c’est à éviter», explique Sylvie Gamache, conseillère en communication à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM).

Il faut savoir que les plastiques sont divisés en sept catégories. Le numéro du plastique est écrit dans le logo triangulaire sur l’emballage. Tous les plastiques sont recyclables en Mauricie, sauf le #6.

Réutiliser les mêmes lumières de Noël chaque année se veut une idée économique et écologique. Vous avez envie de garnir votre sapin de nouvelles guirlandes et boules de Noël? Vous pourriez organiser un échange de décorations entre amis ou collègues plutôt qu’en acheter de nouvelles.

«On retrouve souvent des rubans de tissu, des guirlandes et des lumières dans le bac et c’est un cauchemar pour nous. Nos machines sont dotées de séparateurs à disques. Les objets font l’objet d’un tri primaire auprès de nos employés, mais si l’un ou l’autre de ces objets passe sous le radar, il va venir coincer notre machine en s’enroulant dans le séparateur à disques», confie Mme Gamache.

«Autre rappel pour aider les gens: retenez que dans le bac, ce sont des imprimés, des contenants et des emballages. On parle donc de journaux ou de papiers. On parle de pots ou de bouteilles. On parle d’emballages ou de boîtes de carton. Ça veut dire que les gens ne devraient pas mettre d’objets en plastique, de métaux ou de verres», rappelle-t-elle.

«On ne devrait pas retrouver de jouets de plastique, ni des coupes de vin ou des assiettes, ni de matériels électroniques ou des cintres en métal. Il faut toujours retenir que ce sont des contenants, des emballages et des imprimés qui doivent se retrouver dans le bac.»

Les vidéos de sensibilisation et d’information sont disponibles via le http://www.recuperationmauricie.com/.

Pendant les célébrations 

Durant les festivités, ne mettez surtout pas votre bac de côté puisqu’il se veut un allié important. Contenants en verre, boîtes de conserve, factures, enveloppes, cartes et papiers d’emballage non métallisé, notamment, ont leur place dans le bac de récupération.

Par contre, le papier d’emballage métallisé, les choux, les rubans décoratifs, les vêtements ou les boules de Noël cassées ne vont pas dans le bac de récupération.

«Les gens vont souvent jeter des jouets parce qu’ils sont en plastiques. Les centres de tri sont conçus pour trier des contenants, des emballages et des imprimés. Ils ne sont pas conçus pour reconnaître un camion de pompier en plastique. Dans un jouet, il y a plusieurs composantes alors ça ne doit pas se retrouver dans le bac», rappelle Mme Gamache.

«Le papier de soie n’est pas vraiment du papier, alors ça ne va pas dans le bac. Pour ce qui est des sapins de Noël naturels, il y a des collectes qui se font après Noël, sinon il faut aller le porter à l’écocentre. Les petits sapins artificiels ne vont pas dans le bac non plus.»

Les sapins naturels auront une deuxième vie puisqu’ils seront transformés en compost, en paillis ou encore pour la fabrication d’huile essentielle.

Qui dit période des Fêtes dit bons petits plats et tables festives. L’objectif à garder en tête est d’éviter de gaspiller, alors n’achetez que le nécessaire et planifiez vos recettes. Vous avez des restants de nourriture? Partagez-les avec parents et amis, congelez-les ou offrez-les à un organisme qui vient en aide aux gens démunis.

Après les célébrations

Les festivités sont terminées? Retournez vos contenants consignés chez le détaillant pour récupérer le montant de la consigne et donner à vos contenants une deuxième vie. Quoi faire avec vos bouchons de liège? Réutilisez-les pour faire des bricolages avec les enfants ou apportez-les chez les détaillants du réseau Vinexpert.

Si vous voulez vous départir de votre sapin artificiel, proposez-le à des écoles, garderies, organismes à but non lucratif ou à des centres d’entraide qui seront certainement heureux de vous en libérer. Pour vos autres décorations, pensez à bien les ranger pour une réutilisation l’année prochaine. Pour d’autres trucs et astuces, visitez le site web de RECYC-QUÉBEC au www.recyc-quebec.gouv.qc.ca.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des