Maski Récolte vise une troisième édition

Maski Récolte vise une troisième édition
(Photo : courtoisie)

AGRICULTURE. La MRC de Maskinongé devrait pouvoir compter sur le retour de Maski Récolte cet été.

Les intervenants responsables de cette populaire initiative du secteur agroalimentaire sont déjà au travail à préparer la prochaine saison. «Tous les partenaires du projet se préparent à une relance des activités. On souhaite faire des récoltes cet été et elles seront faites selon les directives et les exigences de la santé publique», indique la coordonnatrice Suzie Paquin.

Maski Récolte permet, depuis deux ans, de récupérer les surplus de fruits et légumes d’entreprises maraichères, de potagers privés et d’arbres fruitiers de la région. Ces aliments sont ensuite redistribués à parts égales entre les participants, les producteurs et les organismes du territoire.

Ce projet porté par Maski en forme vise à améliorer l’accessibilité à des aliments sains, à lutter contre le gaspillage alimentaire et à sensibiliser les citoyens à la consommation locale et écoresponsable des aliments.

Déjà, Maski Récolte confirme que les 11 producteurs ayant collaboré au projet l’an dernier seront de retour la saison prochaine.

Des ajustements nécessaires

Avec la crise sanitaire qui a secoué le Québec, Maski Récolte s’attend à devoir mettre en place différentes mesures afin d’assurer la sécurité des participants lors de la reprise des activités.

«On attend le feu vert du gouvernement et de connaître exactement les conditions. On a déjà une bonne idée, mais la situation évolue chaque jour. On sait déjà qu’on devra respecter les deux mètres de distance et c’est quelque chose de facile à respecter dans les champs. On pense qu’il est aussi possible de répartir des équipes de cueilleurs selon des horaires établies à l’avance. Il y aura peut-être aussi le port du masque à considérer et le lavage des mains. On prévoit quand même avoir du matériel désinfectant», assure Mme Paquin.

La saison de Maski Récolte débute généralement en juillet avec la cueillette de fraises. Les opérations se poursuivent jusqu’à l’automne, selon la météo et les différentes variétés de fruits et légumes produites sur le territoire. «L’an passé, nos plus gros mois ont été septembre et octobre. On ose espérer qu’à ce moment, on aura peut-être une petite période d’accalmie avec la COVID-19. On reste positif et prudent. Notre plus grand objectif demeure d’aller chercher tout ce qui ne pourra pas être cueilli dans les champs», confie Suzie Paquin, en rappelant au passage les retombées positives du projet.

Par ailleurs, Maski Récolte est actuellement à la recherche de la perle rare qui travaillera à coordonner les activités de cueillette durant l’été 2020. Les personnes intéressées à occuper ce poste sont invitées à soumettre leur candidature à l’organisme Maski en forme, et ce, avant le 19 mai.

Pour leur part, les cueilleurs-bénévoles intéressés à participer à la prochaine saison des récoltes peuvent déjà s’inscrire sur https://www.maskirecolte.com/

 

La saison 2019 en chiffres…

8263 kg de fruits et légumes récupérés

11 producteurs donateurs

5 citoyens donateurs

284 bénévoles-cueilleurs

37 activités de récolte

32 organismes et institutions bénéficiaires

23 dons de producteurs et citoyens

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des