Le 103,1 FM se repositionne

Le 103,1 FM se repositionne
Jonathan Cyrenne, directeur général de la station de radio 103,1 FM. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

RADIO. Les auditeurs du 103,1 FM constatent, depuis lundi, d’importants changements apportés à leur station de radio. Nouveau son, nouvelle image et nouvelle programmation figurent parmi les nouveautés.

En ce début d’année, la station de radio communautaire de la MRC de Maskinongé a décidé de se redéfinir en prenant une toute nouvelle orientation.

En effet, la radio locale offre maintenant une présence continue d’animateurs, du matin au soir, plus de contenu local et un positionnement musical unique dans la région en s’affichant désormais comme une station country pop.

«C’est une décision stratégique pour développer davantage notre auditoire. Cette restructuration-là était nécessaire et on la préparait depuis environ six mois. Pour qu’une radio soit forte dans son milieu, ça prend une bonne identité, une équipe solide et une programmation intéressante que les gens apprécient», explique Jonathan Cyrenne, directeur général du 103,1 FM.

Programmation

La radio propose à ses auditeurs une programmation musicale axée sur les styles pop et new country mettant en valeur une grande diversité d’artistes, dont Matt Lang, Tebey, Luke Bryan, Brad Paisley, Phil G. Smith, Sam Hunt et plusieurs autres. Cette décision s’appuie sur un désir de se renouveler et de rejoindre une plus large clientèle. «On propose quelque chose de différent. Du lundi au dimanche, de minuit à 19h, ce qu’on offre chez nous, c’est du country pop. Les stations de radio commerciales ne font pas jouer ce style musical-là. On a un ADN musical unique, accessible et en plein développement. Le new country, c’est un phénomène en émergence qui devient de plus en plus populaire. On arrive avec une toute nouvelle couleur», se réjouit M. Cyrenne.

Au niveau de la grille horaire,  le 103,1 mise toujours sur son animateur vedette, Yanick Denoncourt, à la barre de l’émission matinale depuis les tous débuts de cette station, il y a maintenant 13 ans. Ce dernier est également responsable du volet information. Billie-Lou Roy l’accompagne tous les matins dès 7h, en plus d’animer les avant-midis jusqu’à 11h30.

L’heure du lunch est confiée à Alex Desrosiers, une nouvelle voix sur les ondes de cette station. Pour sa part, l’animateur Keven Plamondon prend le relais au micro de 13h à 18h lors du retour à la maison. Quant à Jean-Mathieu Fontaine, nouvellement attaché politique du député Simon Allaire, il demeurera sur les ondes du 103,1 du lundi au jeudi entre 18h et 19h.

À ces personnes s’ajoute une dizaine d’animateurs bénévoles qui présenteront des émissions variées en soirée et le week-end. Les chroniqueurs, dont Jean Deveault, Yvon Picotte et Laurence Requilé, poursuivent leur collaboration pour bonifier quelques-unes des émissions. Enfin, le radio-bingo animé par Alain Ricard sera diffusé tous les samedis à 18h. «Notre priorité, ça demeure le contenu local. Ce qu’on veut, c’est une radio forte qui parle de la MRC de Maskinongé. On met au cœur de nos priorités notre communauté», souligne le directeur général du 103,1.

Ces changements de programmation s’accompagnent d’une nouvelle identité visuelle. La nouvelle image «Country Pop 103,1» permet notamment de mieux positionner le créneau musical de cette station.

Déménagement

Par ailleurs, l’Écho de Maskinongé a appris que le 103,1 FM ne sera pas dans l’ancien presbytère de Saint-Léon-le-Grand pour encore bien longtemps. La direction regarde les possibilités de déménager les activités de cette station de radio dans des locaux plus adaptés et accessibles. «C’est effectivement quelque chose qu’on travaille. Nous sommes au tout début de ce processus. Notre environnement physique ne répond plus à nos besoins et exigences. Notre magasinage est commencé. Idéalement, on aimerait déménager au cours de la prochaine année», confie Jonathan Cyrenne.

Le directeur général estime que des locaux plus fonctionnels permettraient de développer encore davantage l’organisme. «On a des projets, dont l’aménagement d’un studio communautaire. Pour ça, on a besoin d’espace et nous sommes assez restreints à l’endroit où nous sommes présentement. Le bâtiment n’est pas non plus adapté pour une station de radio, notamment au niveau de l’insonorisation. Pour l’instant, on regarde les options et la disponibilité des locaux sur le territoire», laisse tomber M. Cyrenne.

Partager cet article

1
COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre
Invité
Pierre

À quand une radio qui a des couilles …Émissions variées, style de musique varié ( Rock, blues, metal, psychedelique et j’en passe ) . Eh non toujours des radio timides et frileuses