Des anges dans la cour de l’école primaire de Louiseville

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Des anges dans la cour de l’école primaire de Louiseville
Sur la photo

Un projet bien spécial se déroule présentement à l’école primaire de Louiseville. En effet, une dizaine d’élèves volontaires du deuxième cycle ont pour but d’être les «anges de la cour» de récréation en étant pour les autres des modèles de leadership.

Plus précisément, ces jeunes bénévoles ont choisi de sacrifier leur temps de pause et d’être des assistants pour les professeurs surveillants afin de faire respecter le code de vie de l’école. Les jeunes «anges» se doivent d’être de bons modèles pour les autres, d’accompagner les malades, les blessés, voir à ce que chaque groupe respecte les limites de la cour d’école et d’aider les autres élèves dans la résolution de conflits par des suggestions de solutions.

Ce projet vise spécifiquement à développer chez l’élève un meilleur sens des responsabilités ainsi que le respect de soi et des autres. D’après la psychoéducatrice de l’école, Judith Piccard, ce programme créatif de gestion participative allège la tâche de surveillance pour les enseignants tout en donnant plus de pouvoir et de responsabilités aux jeunes. «Ces élèves en retireront de cette implication une certaine valorisation et une certaine amélioration dans leurs habiletés sociales. Également, les autres jeunes aussi en retireront les effets positifs de cette activité…le désir d’être eux aussi, le moment venu, un membre de la brigade.»

Ce type d’activité demande beaucoup de temps, d’organisation et de planification. En effet, les jeunes sont d’abord formés par la psychoéducatrice ou la technicienne spécialisée. Ces dernières rencontrent les élèves sur une base régulière pour supporter et diriger le groupe. Et pour ce qui est des enseignants, ils assurent leur rôle de support et de référence aux «anges de la cour».

Félicitations au personnel et aux élèves pour cette belle initiative!

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des