Chauffer aux granules, un investissement écologique

Par superadmin

Le chauffage aux granules est un système de chauffage de plus en plus populaire. En plus d’être écologique ce système remet en valeur le potentiel énergétique de résidus issus de la transformation forestière.

«Le principal avantage du chauffage au granules c’est de réduire les gas à effet de serre», affirme Claude Dupuis directeur général de la coopérative forestière du Haut-Saint-Maurice. «Le chauffage aux granules permet de réutiliser les matières résiduelles du bois et de leur redonner une valeur en plus d’accroître de façon non-négligeable leur potentiel énergétique. Si l’on compare les granules aux copeaux de bois elles dégagent beaucoup plus de BTU (unité de mesure du potentiel énergétique) à la livre», explique de le directeur de la coopérative ajoutant que le procédé de séchage du bois permet de transporter de l’énergie pure et non pas des granules humides difficiles à brûler.

Le paquetage des résidus de bois permet également de transporter le plus de matière possible par chargement ne venant pas compromettre la mission écologique de ce moyen de chauffage de plus en plus utilisé.

Les granules«Lorsque les matières premières sont situées près de la source cela permet d’être rentable au niveau du bilan énergétique», explique le directeur faisant référence à l’énergie produite par rapport à l’énergie dépensé pour produire cette même énergie.

Un autre avantage remarqué se situe au niveau de la combustion. «Les nouveaux émettent beaucoup moins de matières polluantes dans l’atmosphère en brûlant même les fines particules», mentionne le directeur. Ce dernier ajoute que les granules de bois sont plus avantageuses que les bûches vendues à la corde qui, ayant un potentiel énergétique moindre, requièrent une longue période de séchage afin de se consumer efficacement.

Le poêle aux granules : un investissement

Malgré le coût de départ onéreux engendré par ce système de chauffage le directeur général affirme que le propriétaire d’un poêle jouit d’un retour d’investissement sur un délai assez court. Ce dernier souligne l’écart monétaire que nécessite le fonctionnement des anciens systèmes au mazout par rapport aux nouveaux systèmes fonctionnant à granules. «Des municipalités et des entreprises remplacent leur vieux système de chauffage au mazout», soutient le directeur, expliquant que les projets pilotes en la matière se multiplient là où les usines de granules voient le jour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires