Centraide met en place un fonds d’urgence

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Centraide met en place un fonds d’urgence

Préoccupée par la situation subie par les personnes vulnérables face à l’accès limité ou disparu de certaines ressources communautaires, l’équipe de Centraide Mauricie met en place un fonds d’urgence qui permettra d’aider ceux qui font déjà face à des obstacles comme la pauvreté, l’itinérance ou l’isolement social et qui ont encore plus besoin d’aide en ce moment.

Centraide a ciblé cinq champs d’action qu’elle compte soutenir concrètement par l’entremise du fonds d’urgence qui se met en place : soutien en matière de santé mentale, besoins essentiels, capacité des organismes communautaires à répondre à la demande, aide aux aînés et soutien aux bénévoles.

Au cours des prochaines semaines, Centraide agira donc en amont pour appuyer financièrement les organismes afin qu’ils puissent poursuivre leurs services grâce à la collecte spéciale mise sur pied actuellement et à laquelle plusieurs entreprises d’envergure nationale ont déjà contribué. Jusqu’à maintenant, Banque Nationale, Desjardins, Industrielle-Alliance, Métro et la Sun Life ont répondu à l’appel et d’autres s’ajouteront au cours des prochains jours.

Sur le plan régional, l’usine de Trois-Rivières d’Emballages Kruger a aussi mis l’épaule à la roue pour appuyer Centraide Mauricie dans cette campagne d’aide sans précédent avec une contribution de 10 000 $.

«Déjà sollicités à pleine capacité en temps normal, les organismes offrant des services essentiels comme la sécurité alimentaire, l’aide aux aînés ou le soutien en matière de santé mentale, font face aujourd’hui à des défis de taille pour non seulement maintenir leur capacité d’aide, mais aussi pour l’accroître rapidement, car les demandes affluent», souligne l’équipe de Centraide.

«On pense rapidement aux aînés, mais toutes les strates de la société sont touchées. Il y a ceux qui ont perdu leur emploi sans l’avoir vu venir et qui, du jour au lendemain, se retrouveront sans revenus pour plusieurs semaines. Ou encore les itinérants non-visibles, ceux qui vivent un jour chez un ami, un jour chez l’autre », ajoute l’organisation.

Pour soutenir le fonds d’urgence communautaire de Centraide : www.centraidemauricie.ca

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des