Bilan de mi-saison très positif pour Louiseville

Bilan de mi-saison très positif pour Louiseville

Le Bellemare de Louiseville possède une fiche de 13 victoires, une défaite et un revers en prolongation.

Crédit photo : Photo gracieuseté Joe Labrie Photographe

HOCKEY.  Difficile de trouver du négatif dans cette première portion de la saison chez le Bellemare de Louiseville. À mi-chemin dans le calendrier régulier, l’équipe occupait le premier rang du classement général et misait sur une séquence de 12 victoires consécutives.

Le Bellemare de Louiseville estime avoir tous les ingrédients pour défendre son titre, mais évidemment rien n’est gagné d’avance. En entrevue avec l’Écho de Maskinongé, le directeur général du Bellemare, Dean Lygitsakos, dresse un bilan de mi-saison très positif. «Je peux que me réjouir de nos succès jusqu’à maintenant. Je suis vraiment impressionné de notre parcours cette saison. Nous sommes sur une belle séquence. On a la meilleure offensive et la meilleure défensive de la ligue», lance-t-il fièrement.

La formation louisevilloise insiste sur le jeu collectif depuis plusieurs années et il semblerait que les efforts consacrés à transmettre cette vision donnent des résultats.

«L’attachement et l’investissement des individus dans notre concept d’équipe jouent un rôle important. Je pense aussi que notre jeu défensif nous distingue des autres équipes. Il y a de bonnes attaques dans la ligue, dont la nôtre, mais nos performances défensives à commencer par celles de nos gardiens permettent d’avoir le succès qu’on connait actuellement. Nos deux gardiens performent extrêmement bien. Leur pourcentage d’arrêt est exceptionnel. Notre défensive est serrée, nos attaquants se replient et on ne donne pas de chance de qualité à l’adversaire», souligne M. Lygitsakos.

Au moment d’écrire ces lignes, le gardien Philippe Gatien était toujours invaincu et cumulait sept victoires en autant de sorties. Son coéquipier Joël Quirion a obtenu six victoires et une seule défaite.

Malgré de bonnes statistiques, les entraîneurs et le directeur général évaluent l’équipe en fonction de l’effort collectif. «On n’évalue pas les statistiques de chaque joueur. On évalue notre équipe en fonction des victoires. Nous avons de jeunes joueurs qui progressent et ils montrent carrément à quel point ils ont acheté notre concept. Ç’a pris des années à inculquer ça à nos joueurs et le fait qu’ils adhèrent à cette culture d’équipe c’est positif pour nous».

Le Bellemare demeure tout de même surpris de cette constance des dernières semaines puisque la formation dispose de quelques éléments en moins dans son alignement et une liste des blessés qui ne cesse de s’allonger. Un défi à l’interne que l’équipe parvient tout de même à surmonter avec brio. «Depuis plus d’un mois, on doit composer avec des absences pour différentes raisons. Ça fait en sorte qu’on se présente avec des trios qui sont changés. Heureusement, on dirait que ça ne parait pas dans la façon qu’on joue. Nos joueurs contribuent tous à leur façon et permettent de récolter les victoires quand même», observe le directeur général.

Ajouts

Malgré son excellente position au classement, le Bellemare de Louiseville tente toujours de s’améliorer à tous les points de vue. Dean Lygitsakos n’a pas eu peur de bouger en greffant de nouveaux joueurs à sa formation. D’abord, Louiseville a acquis le petit attaquant Vincent Denoncourt du Condor de Saint-Cyrille. Il a également obtenu les services de l’attaquant Maxim Dufour et des pugilistes Antoine Guimond et Maxime Harnois.

«Vincent est un vétéran des ligues senior. C’est un gars avec beaucoup de fougue et avec tous nos blessés qu’on avait, je trouvais important d’avoir un gars qui a vu neiger. Il arrive en terrain connu. Il amène du dynamisme et c’est un grand patineur. Quant à Dufour, on voulait un droitier depuis le début de l’année et qui pouvait être créateur d’offensive. Il n’en avait pas beaucoup sur le marché. J’ai payé très cher pour l’obtenir, mais quand tu veux aspirer à gagner une deuxième coupe consécutive dans une ligue très compétitive, il faut payer le prix».

Le Bellemare de Louiseville avoue avoir eu des déceptions au niveau des hommes forts. Plusieurs de ceux-là se sont blessés et l’équipe regrette ne pouvoir tout contrôler. «Sur papier, on est l’équipe qui a le plus d’hommes forts dans la ligue, mais on ne réussissait pas à les mettre sur la glace. Antoine Guimond est apparu sur le radar et c’est un <@Ri>must<@$p> d’avoir un gars de qualité comme lui qui sait jouer au hockey. Il est devenu une priorité. Puis, Maxime Harnois va aussi dans ce sens-là. Bouchard et Laverdure font tout le travail et il fallait venir les aider parce que ce sont de bons joueurs de hockey aussi», reconnait M. Lygitsakos.

Louiseville entreprend maintenant le dernier droit de sa saison régulière en espérant conserver le même élan. Le Bellemare prend la route vers Windsor ce vendredi et sera de retour à domicile le 29 décembre pour accueillir le Mécanarc de Donnacona à 20h30.

Le saviez-vous?

Le Bigfoot de Saint-Léonard-d’Aston détient le record du plus grand nombre de victoires consécutives. Lors de la saison 2012-2013, dans la défunte Ligue de hockey senior A de la Mauricie, le Bigfoot avait cumulé 15 victoires consécutives.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon