Beaucoup d’incendies peuvent encore être évités

Beaucoup d’incendies peuvent encore être évités

Philippe Gélinas, préventionniste en sécurité incendie à la Ville de Louiseville.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

Semaine de la prévention des incendies 2018

INCENDIE. Le Service de sécurité incendie (SSI) de la Ville de Louiseville profite de la Semaine de la prévention des incendies qui se déroule du 7 au 13 octobre, sous le thème «C’est dans la cuisine que ça se passe!», pour réaliser une importante campagne de sensibilisation auprès des jeunes et de sa population.

Au Québec, plus d’un incendie sur trois débute dans la cuisine. Dans la majorité des cas, ces incendies sont causés par des appareils de cuisson ou par une distraction. «Malheureusement, on sent que le message ne passe pas. Pourtant, les efforts de sensibilisation sont là et l’adoption de bonnes habitudes peut avoir un impact important. On ne veut pas que les gens fassent partie des statistiques. Par contre, il faut se rappeler que ça n’arrive pas juste aux autres non plus! Il y a encore trop d’évènements malheureux. La prévention occupe une place importante et il faut travailler là-dessus constamment», mentionne Philippe Gélinas, préventionniste en sécurité incendie à la Ville de Louiseville.

Ce dernier précise qu’entre 2011 et 2015, 74 personnes sont décédées et 504 personnes ont été blessées dans un incendie ayant débuté dans la cuisine au Québec. C’est pourquoi, encore cette année, les pompiers demandent à la population d’adopter des comportements sécuritaires et de bonnes habitudes. «C’est désolant, mais les statistiques ne sont pas en baisse. La sécurité incendie, c’est très important. Il y a encore beaucoup de sensibilisation à faire», reconnait le préventionniste.

Pendant tout le mois d’octobre, le Service de sécurité incendie de Louiseville rencontrera les 421 élèves et les membres du personnel de l’école primaire de Louiseville afin de les sensibiliser aux différents dangers, en plus de faire des démonstrations avec les équipements de pompier, de discuter du fonctionnement de l’avertisseur de fumée et du moment où les piles doivent être changées.

«Ça n’arrive pas juste aux autres»

– Philippe Gélinas, préventionniste

«Il faut s’approcher des jeunes, car ce sont eux qui seront des adultes demain matin. Si aujourd’hui on est capable de leur enseigner d’être prudents, ils seront prudents. C’est aujourd’hui que ça commence si on veut avoir un futur meilleur», commente Marcel Lupien, directeur du SSI de Louiseville.

«Ce qui est le plus important à retenir pour les enfants, c’est que dès qu’un avertisseur de fumée fonctionne, ils doivent immédiatement sortir», renchérit Philippe Gélinas.

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Louiseville profite également de cette période de l’année pour réaliser des exercices d’évacuation dans les résidences de personnes âgées, garderies et les écoles primaires et secondaires.

La sirène sera entendue

Pour une deuxième année consécutive, le service incendie fera également retentir la sirène qui servait autrefois à appeler les pompiers jusque dans les années 1970.

«C’était une sirène qui servait aussi pour le couvre-feu dans ce temps-là. À 21h, la sirène sonnait deux coups et les policiers se promenaient pour dire aux enfants qu’il était l’heure d’entrer dans la maison», explique souligne M. Lupien.

Cette sirène installée sur le toit de l’ancienne caserne, à côté de la nouvelle, a été remise en état lors des dernières années. «Notre objectif était de mettre sur pied un système de communication avec cette sirène. Si jamais il y a un problème avec notre propre système de communication pour aviser les pompiers, cette sirène sera fonctionnelle pour le faire. De plus, on veut s’en servir aussi comme alerte pour prévenir la population d’une situation urgente. Au son de cette sirène, on veut commencer à habituer les gens d’aller vérifier auprès des radios locales ce qui se passe. Donc, chaque mercredi de la Semaine de prévention des incendies, on la fait partir pour s’assurer qu’elle est en bon état de fonctionnement», souligne M. Lupien.

Les pompiers actionneront cette sirène ce mercredi 10 octobre à 19h.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Poster un Commentaire

avatar