La commission scolaire opte pour un agrandissement de l’école Saint-Joseph

La commission scolaire opte pour un agrandissement de l’école Saint-Joseph

Le projet de rénover l'école primaire Marie-Immaculée à Maskinongé est écarté.

Crédit photo : Photo Pier-Olivier Gagnon

Avenir de l’école primaire Marie-Immaculée

MASKINONGÉ. Le Conseil des commissaires de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy a décidé de retenir le scénario visant l’agrandissement de l’école Saint-Joseph plutôt que de réparer ou reconstruire l’actuelle école Marie-Immaculée, à Maskinongé.

Cette dernière, rappelons-le, est affectée par d’importantes fissures dans sa structure et ses fondations.

Dans un document obtenu par l’Écho de Maskinongé, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy mentionne: «Compte tenu des conclusions défavorables découlant de l’expertise géotechnique et de l’étude de faisabilité en structure effectuées dans le but de consolider l’école Marie-Immaculée, la commission scolaire privilégie le scénario de l’agrandissement de l’école Saint-Joseph afin de pourvoir au besoin de la clientèle de ce secteur».

On se souviendra que les 76 élèves, les enseignants et le personnel de l’école Marie-Immaculée ont été forcés de déménager, en février 2017, suite à l’apparition de nouvelles fissures dans la structure du bâtiment tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Une situation prise au sérieux par la direction de l’école et par la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Des analyses d’une firme d’ingénieurs ont aussitôt été demandées afin d’évaluer l’état du bâtiment. Puis, des vérifications complémentaires, notamment au niveau du sol et des fondations, ont été demandées quelques semaines plus tard afin d’obtenir un portrait précis de la situation.

C’est d’ailleurs en ayant entre les mains tous les résultats des études et l’évaluation des coûts que la commission scolaire a décidé d’abandonner le projet de réintégrer les élèves dans ce bâtiment de la rue Saint-Joseph.

«Avec les rapports que nous avons reçus, il aurait été trop coûteux de rénover l’école existante, et ce, en sachant très bien qu’on pourrait découvrir d’autres surprises au fil des travaux. On a donc décidé de procéder à un agrandissement de l’école Saint-Joseph. Je pense qu’on a une solution durable pour les années à venir. On a décidé d’offrir un environnement éducatif sécuritaire et plus approprié», commente Hélène Corneau, directrice générale de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

La commission scolaire confirme que les 75 élèves du préscolaire et du 1er cycle du primaire termineront leur année scolaire au centre communautaire à Maskinongé.  Les élèves feront également la prochaine année scolaire au même endroit.

Les nouveaux locaux seront construits dans cette cour extérieure de l’école Saint-Joseph.

Projet en analyse

Le ministère de l’Éducation étudie actuellement le projet soumis en septembre dernier par la commission scolaire, soit l’ajout d’espace et de locaux supplémentaires à l’école Saint-Joseph. Une réponse est attendue dans les prochains mois.

«La Commission scolaire avait déjà pris de l’avance dans ce dossier en soumettant son projet au ministère peu importe le scénario qu’elle retenait. Le projet d’agrandissement est actuellement sous analyse au gouvernement. La priorité est de garder les élèves dans leur milieu», reconnait le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Il n’a pas été possible d’obtenir les coûts estimés des travaux de rénovation de l’école primaire Marie-Immaculée et du projet d’agrandissement de l’école Saint-Joseph avant la mise sous presse du journal.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

 

Poster un Commentaire

avatar