Zone d’innovation: la MRC de Maskinongé intéressée à devenir partenaire

Zone d’innovation: la MRC de Maskinongé intéressée à devenir partenaire
Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé. (Photo : Photo Pier-Olivier Gagnon)

ÉCONOMIE. La MRC de Maskinongé n’a pas uniquement répondu positivement à la demande d’appui d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières dans le cadre de son projet visant l’implantation d’une zone d’innovation à Trois-Rivières.

Au-delà de l’appui moral, la MRC de Maskinongé a pris l’initiative de présenter en retour une proposition de partenariat à l’organisme. «Nous voulons démontrer à IDE Trois-Rivières que nous sommes prêts à collaborer avec eux et que nous croyons en ce projet. Nous estimons que nos deux organisations sont complémentaires. Comme nous ne pouvons avoir ce projet chez nous, nous pensons que Trois-Rivières est l’endroit tout désigné pour le recevoir. Les facilités sont là pour les entreprises», commente Jean-Frédéric Bourassa, coordonnateur du Service de développement économique et du territoire de la MRC de Maskinongé.

Le projet de zones d’innovation, mis en œuvre par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, vise à augmenter les investissements locaux et étrangers ainsi que les exportations. Des zones d’innovation financées par le gouvernement provincial seront créées en vue de générer de la richesse et de meilleurs emplois dans plusieurs régions du Québec. Elles arrimeront la recherche, l’innovation et l’entrepreneuriat au sein de territoires attrayants.

Ainsi, la MRC de Maskinongé souhaite s’associer à IDE Trois-Rivières pour que la Mauricie puisse profiter de cette zone d’innovation et que l’ensemble de la région puisse profiter des retombées de ce projet. «L’appel de projets est en cours. Cette zone d’innovation permettrait de créer un maillage entre plusieurs entreprises de manière à répondre plus rapidement à des contrats, par exemple. C’est bien de penser à notre territoire, mais on doit aussi garder à l’esprit que lorsqu’une région va bien tout le monde en profite. On doit collaborer de plus en plus pour que nos entreprises se parlent et puissent bénéficier d’initiatives comme celle-là. Elles peuvent réaliser des affaires ensemble», croit M. Bourassa.

L’entente que s’apprête à signer la MRC de Maskinongé avec IDE Trois-Rivières ne comprend aucun engagement financier. «On doit développer cette approche de collaboration. On estime que ça peut être très bénéfique. Le milieu économique de Trois-Rivières a besoin de nous comme nous, nous avons besoin d’eux. On doit se parler et collaborer lorsque des projets de développement économique aussi importants que ça surviennent. On a une belle synergie. Ce projet cible les entreprises innovantes, un créneau d’avenir», affirme Jean-Frédéric Bourassa.

Initiative bien reçue

Pour sa part, IDE Trois-Rivières se réjouit de cette proposition faite par la MRC de Maskinongé. «On travaille déjà avec eux [les gens de la MRC] sur plusieurs projets, alors on a reçu cette demande avec enthousiasme. On voit ça d’une façon très positive. On va s’asseoir avec eux bientôt pour définir le partenariat et voir ce qu’il est possible de faire. Le moment est excellent parce qu’on va déposer nos propositions sous peu», conclut Mario De Tilly, directeur général de l’organisme. (Avec la collaboration d’Audrey Leblanc)

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des