ZIS: les élus de Louiseville réclament un délai supplémentaire

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
ZIS: les élus de Louiseville réclament un délai supplémentaire
Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies. (Photo : Marie-Eve Veillette)

LOUISEVILLE. Les élus de Louiseville ont adopté une résolution demandant au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation de prolonger, jusqu’au 30 septembre, le délai de transmission des contestations concernant la Zone d’intervention spéciale (ZIS).

On se rappelle que les maisons et terrains situés dans la ZIS sont visés par un moratoire. On interdit aux propriétaires d’y construire une maison ou de rénover celles touchées par les crues printanières.  Selon la Ville, plusieurs propriétés ont été incluses par erreur dans cette zone. Elle doit en faire la preuve au gouvernement.

Or, les élus et le personnel municipal ont jusqu’au 19 août pour soumettre des dossiers dans le but de faire retirer des propriétés de cette zone, ce qui leur occasionne un surplus de travail considérable.

«Notre personnel est débordé, confirme le directeur général de la Ville, Yvon Douville. Aussi, ça paralyse la ville au niveau de l’émission des permis.»

Selon le maire, entre 80 et 85 numéros civiques seraient inclus dans la ZIS, à Louiseville.

«Actuellement, on en a 50 qui ont été envoyés au gouvernement. Il en reste encore. On a besoin de temps pour informer tout le monde», indique Yvon Deshaies, visiblement mécontent de la façon de faire du ministère dans ce dossier.

«J’aurais aimé que les gens du ministère nous appellent pour nous demander un rapport sur nos zones inondables (…). On les connait: le Lac St-Pierre Est, le Lac St-Pierre Ouest… Ailleurs, c’est beau. Maintenant, faut se battre pour démontrer que l’eau n’a jamais monté [à ces endroits]. On perd du temps», soupire le maire, exaspéré.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des