Yves Perron dresse le bilan de ses 100 premiers jours à titre de député

Photo de Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Par Rédaction - L'Écho de Maskinongé
Yves Perron dresse le bilan de ses 100 premiers jours à titre de député
Yves Perron, député de Berthier-Maskinongé. (Photo : Mélanie Provencher)

Fraîchement arrivé dans l’arène politique, le député bloquiste de Berthier-Maskinongé, Yves Perron, dresse le bilan des 100 premiers jours dans son nouveau rôle et tient à livrer ses impressions du travail accompli jusqu’à maintenant.

Depuis sa nomination comme porte-parole du dossier de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la gestion de l’offre pour le Bloc-Québécois, Yves Perron s’est d’abord assuré que le versement des compensations aux producteurs laitiers promis en début de campagne étaient bel et bien versées. En effet, son parti a demandé avec insistance que le gouvernement reprenne les travaux parlementaires avant Noël pour pouvoir agir dans ce dossier.

Le 5 décembre, les compensations promises aux producteurs laitiers ont été inscrites dans le discours du trône. «Malgré la satisfaction de voir les premières compensations être versées, il reste beaucoup à faire car plusieurs secteurs sous gestion de l’offre ne sont pas encore arrivés à une entente avec le gouvernement», dit-il.
Yves Perron rappelle aussi que ce que les producteurs désirent, c’est assurer la pérennité du modèle agricole actuel. «Nos agriculteurs sont des gens fiers qui veulent travailler. Il est grandement temps qu’on cesse la parade des brèches dans la gestion de l’offre», insiste-t-il.

Avant même l’ouverture du Parlement, la grève du CN éclatait. Cette grève a eu de graves conséquences pour les producteurs de grains qui se retrouvaient, après une année pénible au niveau météo, en pleine période de séchage. Selon le Bloc Québécois, la négligence du gouvernement dans la gestion de cette crise et le grand manque de prévoyance ont fragilisé plusieurs entreprises agricoles. Yves Perron est intervenu dès les premiers instants du conflit pour demander une intervention du gouvernement et des mesures concrètes pour assurer l’approvisionnement en propane des productions agricoles. Un groupe d’élus du Bloc s’est également joint aux producteurs lors de la manifestation à Montréal le 25 novembre. Au lendemain de l’entente entre la direction du CN et ses travailleurs, Yves Perron a appelé à une reprise immédiate et prioritaire de la livraison de propane. «Il est révoltant de voir les producteurs agricoles payer en bout de ligne. Que ce soit par le manque de propane ou par l’augmentation démesurée des prix à la reprise du service. Je serai aux aguets pour éviter que d’autres situations de ce genre ne se produisent», promet-il.

Depuis son entrée à la Chambre des communes le 5 décembre, Yves Perron est intervenu pas moins de sept fois pendant les débats. Une des premières interventions du député était une question qui portait sur l’environnement. M. Perron a interpellé le gouvernement au sujet des changements climatiques.

Dans son allocution du 12 décembre, Yves Perron a exposé les diverses problématiques du monde agricole. Il a abordé, entre autres, le dossier de la relève agricole. «Il faudra agir pour la relève agricole afin de la rendre plus facile. Notamment en élargissant la notion de famille aux neveux et nièces, gendres et brus et en améliorant la fiscalité afin que la vente de la ferme à des gens apparentés soit aussi rentable que la vente à des étrangers», expose-t-il.

Le député est actuellement au travail, afin d’établir les priorités d’action de sa formation politique au niveau de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Les programmes de gestion des risques, la réciprocité des normes et la pénurie de main-d’oeuvre sont parmi ses préoccupations.

En circonscription

Localement, depuis son élection, le député a pris part à de nombreuses activités dans la circonscription. Il a aussi tenu plusieurs rencontres afin d’établir les contacts et de prendre connaissance des priorités des élus locaux. Yves Perron a notamment rencontré le préfet de la MRC de Maskinongé, Robert Lalonde, dans le cadre des relations entre Maskicom et Bell concernant le déploiement de l’internet haute vitesse.

Toujours au niveau des communications, Yves Perron assure un suivi constant concernant la tour cellulaire de St-Édouard-de-Maskinongé et est confiant de voir enfin ce projet se réaliser.

Le député Perron a également participé à une rencontre des élus bloquistes de la région avec les responsables de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite.

Yves Perron tient un événement portes-ouvertes ce vendredi 24 janvier de 16h à 18h à son bureau de comté situé au 343 avenue St-Laurent à Louiseville.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des