Une savonnerie artisanale emménage dans l’Agroa Desjardins

Une savonnerie artisanale emménage dans l’Agroa Desjardins
Jean-Philippe Roussy et Sébastien Mailloux, associés et cofondateurs d’Arborea. (Photo : Pîer-Olivier Gagnon)

AFFAIRES. Les premiers locataires de l’Agroa Desjardins, dont l’ouverture est prévue cet été, ont finalement fait leur entrée dans l’espace qui leur est réservé. Arborea, une jeune entreprise appelée à grandir, figure parmi eux.

Cette savonnerie artisanale de Louiseville a été fondée en a oût 2020 par Jean-Philippe Roussy et Sébastien Mailloux. Le premier est cofondateur de la réputée Distillerie Mariana alors que le deuxième est vinificateur depuis 15 ans et torréfacteur depuis cinq ans pour l’entreprise Café Crema qu’il a créée.

L’idée de lancer une savonnerie a germé dans la tête de ces deux entrepreneurs lorsqu’ils se côtoyaient à l’incubateur industriel de la MRC de Maskinongé. « Je fabriquais des savons exfoliants au café pour le plaisir, pour m’amuser et par passion. Des fois, j’en donnais à mes clients, mais c’était juste un passe-temps. Jean-Philippe venait régulièrement prendre un café à mon atelier et c’est lui qui m’a lancé l’idée après avoir essayé les savons. Il les avait aimés. Il m’a demandé si j’étais intéressé à ce qu’on se parte une savonnerie », fait savoir M. Mailloux.

« Le timing était là parce que je venais de vendre la distillerie et je connaissais bien Sébastien. J’utilisais ses produits, je les aimais et je trouvais qu’il y avait de quoi à faire avec ça », admet pour sa part, M. Roussy. C’est à ce moment que le projet est né.

Produits naturels, végans et biologiques

Arborea se spécialise dans les produits de soins corporels. La savonnerie offre des pains de savon pour le visage, pour le corps, des savons pour le rasage, des baumes à lèvres, des déodorants et des shampoings solides. À cela s’ajoute une variété de produits personnalisés ainsi que des bougies d’ambiance parfumées. « Nos ingrédients sont à 95 % biologiques. Éventuellement, on va pouvoir viser une certification biologique pour certains de nos produits. C’est ce qui nous permettrait de nous distinguer de la masse des savonneries québécoises », confie l’un des fondateurs.

Soucieux de l’environnement et du bien-être de leurs clients, Jean-Philippe Roussy et Sébastien Mailloux se targuent de fabriquer des produits 100 % naturels puisqu’ils contiennent des ingrédients sains extraits de plantes connues. Huile, beurres, cires d’origine végétale et huiles essentielles sont les principaux ingrédients de leurs formulations.

L’entreprise louisevilloise compte d’ailleurs se lancer prochainement dans la fabrication de produits ménagers et de savons liquides.

Un savoir-faire ancestral

Les deux artisans-fondateurs ont développé leur propre expertise en consultant différents ouvrages scientifiques. Leurs expérimentations et les méthodes de travail employées ont parfois donné droit à des échecs, mais aussi à des réussites. « Faire du savon, ce n’est pas si compliqué. C’est comme d’autres savoirs séculaires, comme faire du pain. Ça fait longtemps que les gens font des produits qu’on consomme quotidiennement à la main. C’est juste qu’on a un peu perdu de vue les façons de faire avec le temps. Ça demande une précision et c’est technique, mais ça s’apprend. On a développé des connaissances. On a rapidement combiné la théorie et la pratique. Ça a pris plusieurs mois de réflexion et d’essais-erreurs pour arriver aux produits qu’on a aujourd’hui », reconnait M. Roussy.

« On a des équipements sur mesure en fonction de nos techniques de production. C’est ce qui nous démarque, en plus de notre signature et de notre identité. On pense que ça va nous permettre de prendre de l’expansion rapidement », précise-t-il.

Croissance et développement

L’entreprise tente actuellement de percer le marché québécois avec ses produits. « Le marché est grand. Le savon demeure un produit de base qui sera toujours utile. Tout le monde se lave tous les jours. Nos standards sont élevés. Nos produits sont d’une bonne qualité et ils sont accessibles. Les gens cherchent de plus en plus à se procurer des produits locaux, naturels et ils veulent savoir ce qu’ils se mettent sur la peau », exprime Jean-Philippe Roussy.

Arborea souhaite devenir un leader dans son industrie. « Pour y arriver, il faut innover, se diversifier et faire preuve de créativité. Pour l’instant, ce qu’on vise, c’est une certaine rentabilité et le défi c’est de se faire connaître », poursuit M. Mailloux.

En ce qui a trait à la décision d’occuper un local à l’Agroa Desjardins pour débuter les activités de leur savonnerie, les fondateurs indiquent qu’il s’agit d’une décision stratégique. « Ça va nous aider à promouvoir l’entreprise et nos produits. On vend quand même des choses que les gens aiment toucher et sentir. Ils pourront venir à l’atelier-boutique. On va s’assurer de rendre l’expérience agréable », termine M. Roussy.

Les produits de la savonnerie Arborea sont présentement disponibles dans une dizaine de points de vente et en ligne sur https://arborea.ca/.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires