Une nouvelle application pour les plaisanciers

Par superadmin
Une nouvelle application pour les plaisanciers
Jean-Christophe Duchaine a fait la démonstration de l’application Inautique de l’Association maritime du Québec.

L’Association maritime du Québec (AMQ) a profité de la Fête du nautisme qui se déroulait en fin de semaine pour lancer sa nouvelle application, Inautique, développée par l’entreprise Appcom.

Le responsable d’Inautique chez Appcom, Jean-Christophe Duchaine, en a fait la démonstration. «C’est comme un GPS, mais adapté aux sports nautiques et aux besoins des plaisanciers. On retrouve des cartes satellites, les services et les coordonnées des marinas, ainsi que les évènements qui y sont organisés.»

L’application, gratuite et bilingue, comprend aussi des outils pour les navigateurs, comme les tables de marées, des nœuds et des nuages. Les entreprises qui souhaitent être intégrées dans l’application peuvent aussi le faire selon certains tarifs. Attention toutefois, l’application ne remplace pas les cartes marines.

«L’application utilise des cartes satellites et non des cartes marines, explique M. Duchaine. Elle ne peut donc pas donner des itinéraires ou indiquer des récifs. Comme la plupart des plaisanciers ont déjà des outils de ce genre, ce n’était pas nécessaire pour l’application.»

Inspiration européenne

C’est au Salon du bateau de Paris, en décembre, que le directeur général de l’Association maritime du Québec, Yves Paquette, et son équipe ont eu l’idée de l’application. Comme Appcom avait déjà réalisé ce genre de projets pour les quads et les motos, le développement de l’application s’est fait rapidement.

«Nous avons le plus beau réseau hydrique du monde, affirme Yves Paquette. L’Europe et la France, notamment, sont bien en avance sur nous pour le développement des infrastructures nautiques. Leur application Odyssea est comme un guide touristique pour ceux qui voyagent sur l’eau. À terme, c’est aussi ce que nous voulons développer, pour que les plaisanciers découvrent le Québec sur l’eau.»

Des études montrent aussi que les iPad et les iPhone sont de plus en plus utilisés sur l’eau. Une application du même type pour la Vallée-du-Richelieu a aussi eu beaucoup de succès, selon M. Paquette.

L’application, disponible depuis la fin juin, a déjà été téléchargée environ 200 fois. L’AMQ espère que des dizaines de milliers de personnes la téléchargeront. Elle sera disponible sur les plateformes Android à la fin juillet.

L’AMQ représente à la fois les entreprises membres, comme les marinas, et les plaisanciers. Selon le directeur général, le nautisme est en constante progression au Québec. «Le nautisme est un bon indicateur de la santé de l’économie. Comme c’est un loisir, il est plus influencé par les crises. Mais l’industrie s’est très bien relevée de la crise de 2008. Un bateau, c’est comme n’importe quel loisir, ça peut être cher, comme ça peut ne pas être cher. Ça dépend de ce qu’on veut».

Les représentations de l’Association auprès du gouvernement concernent principalement l’accès à l’eau, la navigation durable et le respect de l’environnement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires